Conservation des données : les réseaux sociaux également concernés

Certains sénateurs américains souhaiteraient que les informations relatives aux activités en ligne des internautes soient sauvegardées en vue d'aider la justice lors d'enquêtes criminelles. Les fournisseurs d'accès à Internet étaient déjà visés par cette proposition qui, depuis, a été étendue aux réseaux sociaux. Des représentants des sites Facebook, Xanga et de Fox Interactive Media, qui détient le service MySpace, ont jugé la requête légitime. Les adresses IP pourraient être conservées sur des période de un à deux ans mais également les fichiers logs des internautes échangeant des messages instantanés et l'adresse des sites Web consultés. L'objectif principal est de lutter contre la cyber-pédophilie.

Collaboratif / MySpace

Annonces Google