A quoi ressemblera le Facebook City que veut construire Zuckerberg ?

Le patron du réseau social aurait confié à l'architecte star Frank Gehry le soin de bâtir la ville qui, en bordure du siège du groupe, devra pouvoir accueillir 10 000 salariés.

Le nouveau siège de Facebook a déjà des allures de petit village, imitant le centre-ville de Palo Alto. Le fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg, désire maintenant faire construire une véritable petite ville en bordure du siège de Facebook, rapporte le "Daily Mail". Pour l'instant affublée du nom de code "Zee-Town" (Z comme Zuckerberg), elle doit être capable d'accueillir les 10 000 salariés du groupe.

Comme n'importe quelle ville, elle disposera de routes, de magasins, d'hôtels, de villas pour les cadres supérieurs de l'entreprise et même de dortoirs pour les stagiaires. Bref, elle devra offrir la même qualité de vie que San Francisco, où la plupart des collaborateurs résident actuellement, et contribuer à renforcer la culture d'entreprise.

Ce projet, qui approche les 200 milliards de dollars, Mark Zuckerberg l'aurait confié à Frank Gehry, déjà l'architecte du siège du groupe, qui vient de signer la fondation Louis Vuitton à Paris et avait également conçu le musée Guggenheim de Bilbao. Le "Daily Mail" précise qu'il aurait reçu pour instruction d'intégrer les bâtiments au mieux dans leur environnement naturel. Sont notamment évoquées des toitures végétales où seraient plantés des chênes.

C'est pour ce projet de ville que Facebook a récemment acquis un grand terrain de 80 hectares à Menlo Park (Californie), le long de son campus. Certes les habitants de Zee-Town devraient aller travailler en voiture, mais le groupe réfléchit à des moyens de transport respectant mieux son éthique écologique. "Nous ne pouvons pas nous borner à bâtir un campus d'entreprise, il doit s'inscrire dans la communauté" souligne John Tenanes, en charge de l'immobilier pour le réseau social. Car quoi de mieux que croiser son patron à la piscine, à la banque et au cinéma le weekend ?

Facebook / Mark Zuckerberg