Le FBI fait fermer trois sites majeurs de poker aux Etats-Unis

L'agence américaine du renseignement intérieur a engagé des poursuites contre Full Tilt Poker, Pokerstars et Absolute Poker.

Le FBI a décidé de frapper fort le marché du poker en ligne. L'agence américaine du renseignement intérieur a annoncé avoir inculpé pour violation de la loi bannissant les jeux d'argent en ligne les dirigeants de trois des plus importants sites de poker aux Etats-Unis : FullTilt Poker, Pokerstars et Absolute Poker. Les autorités américaines réclamentune sanction de 3 milliards de dollars.


Onze personnes sont visées dans cette affaire. Deux personnes résidant aux Etats-Unis, Raymond Bitar, le co-fondateur de Full Tilt Poker et Isai Scheinberg, le fondateur de Pokerstars ont été arrêtées. Une troisième personnedevait se rendre d'elle-même aux forces de l'ordre. Les huit autres n'étaient pas aux Etats-Unis au moment du lancement de cette opération. Ils encourent une peine pouvant aller jusqu'à 20 ans de prison.


En parallèle, cinq noms de domaine en .com de ces trois sociétés ont été saisis et affichent désormais un message d'avertissement du FBI. 75 comptes bancaires utilisés par ces trois sociétés dans une quinzaine de pays ont été gelés à la demande des autorités américaines.


Une loi votée mi-2006 interdit les jeux d'argent en ligne aux Etats-Unis. Depuis, les autorités américaines mènent régulièrement la chasse aux acteurs soupçonnés de contourner cette loi. Auprintemps 2009, la société Partygaming a ainsi accepter de payer une amende de 105 millions de dollars avant 2012 pour avoir permis à des internautes américains de parier sur sa plate-forme. D'autres acteurs comme le britannique BetOnSports ont accepté l'injonction d'interdiction permanente d'exercer leurs activités sur le sol américain pour mettre un terme à un procès civil mené par le gouvernement US.

Etats-Unis / Jeux d'argent