Le capital-risque français se rapproche de son niveau de 2000

Plus d'un milliard d'euros ont été investis en capital-risque en 2010, dont 109 millions dans le secteur d'Internet.

Après la baisse de 2009, le capital-risque français est reparti à la hausse en 2010. Le secteur a même atteint son plus haut depuis 2000, avec 1,05 milliard d'euros investis, selon l'indicateur Chausson Finance. L'année a été particulièrement stable d'un semestre à l'autre, avec 518 millions sur le premier semestre et 532 millions sur le second.

Plusieurs opérations d'envergure ont eu lieu au cours de la deuxième moitié de l'année. Inside Secure (micro-processeurs) et Cerenis Therapeutics (santé) ont levé plus de 50 millions chacune. Quatre levées de fonds ont dépassé les 20 millions d'euros. Pour rappel, l'indicateur Chausson Finance comptabilise les investissements des acteurs français du capital-risque dans des entreprises françaises et européennes.


Mais ces quelques opérations cachent une baisse du montant moyen des levées de fonds sur le semestre. Celui-ci s'élève à 1,3 million d'euros investi par société, contre plus de 1,4 au premier semestre. Car le nombre de sociétés financées augmente, à 401, contre 361 au premier semestre.

Autre tendance qui se confirme, le peu de confiance des investisseurs dans les toutes jeunes pousses. Le financement d'amorçage poursuit son recul et n'a pas dépassé au second semestre les 40 millions d'euros. Les investissements dans des premiers tours de table ne progressent pas, à 114 millions d'euros. La croissance vient donc des deuxièmes tours et suivants, dont la part augmente à 72 %.


En termes de secteurs préférés des investisseurs, Internet reste deuxième mais sa part diminue de trois points, à 20 %. Les sociétés Internet et e-commerce ont reçu 109 millions d'euros de financement, soit huit de moins qu'au premier semestre.

Capital risque