Jérémie Berrebi : business angel, figure de Kima Ventures, entre France et Israël

Jérémie Berrebi biographie Après avoir longtemps investi pour Xavier Niel, Jérémie Berrebi conseille grands comptes et fortunes privées. Passionné par le judaïsme, il travaille en Israël, où il s'est installé en 2004.

7907297612 f9234b8c5a z
Jérémie Berrebi est le co-dirigeant de Kima Ventures. © Pierre Metivier, Flickr-CreativeCommons

Jérémie Berrebi est un autodidacte. Il est né le 4 juin 1978 à Paris. A 8 ans, il reçoit son premier ordinateur, un Amstrad PC 1512. Il se passionne pour l'informatique et quitte l'école à 16 ans, alors qu'il découvre Internet. Jérémie anime plusieurs forums sur Compuserve, de 1994 à 1998. Alors qu'il n'a que 18 ans, un mois avant de passer son bac (qu'il obtient au rattrapage), Jérémie Berrebi écrit un livre, "Surfez sur Compuserve". Il rejoint ensuite la première équipe de journalistes de ZDNet France, où il travaille pendant un an et demi. Il fonde aussi l'une des premières web-radios, en juillet 1999 avec son ami Florian Gazan, Radionaze. Le service est fermé en 2000 par ses fondateurs, par manque de temps.

A 19 ans, il fonde sa première société, Net2one, qui propose un système de revue de presse gratuite pour une veille à travers des mots-clés. Ancêtre des agrégateurs RSS, le service rencontre un franc succès. Berrebi dirige jusqu'à 70 salariés. En 2004, à 26 ans, il revend son entreprise au groupe Press Plus. Il possède alors 75% de Net2one. Le même jour, il vend son appartement à Paris et part s'installer en Israël, à Raanana.

Il refuse de vendre à Google

Un temps, il y travaille pour la filiale mobile de Lagardère, CellFish et intègre à cette occasion le milieu high-tech israëlien. En 2004, il travaille à lancer Free en Israël, mais la complexité du marché des opérateurs l'empêche de mener le projet à bien.

En 2005, Jérémie Berrebi lance Zlio, une plateforme pour créer sa boutique en ligne. Un an plus tard, le service décolle. En 2007, Google lui propose de racheter sa société pour 10 millions de dollars et de l'engager. Les négociations traînent et, Zlio étant en train d'exploser, les deux fondateurs décident finalement d'annuler la cession. Six mois plus tard, Google blackliste Zlio, le condamnant à mort. En 2009, Jérémie Berrebi quitte l'entreprise pour se consacrer au financement de jeunes start-up. Le service sera finalement fermé en septembre 2011, alors que plus de 400 000 boutiques avaient été créées depuis son lancement en France, en Angleterre, en Allemagne et aux Etats-Unis.

Il travaille de chez lui, en Israël, dans un village ultra-orthodoxe

En février 2010, il co-fonde Kima Ventures, une holding d'investissement high-tech, avec Xavier Niel. Le but : investir dans une à deux start-up par semaine, partout dans le monde. La même année, Business Insider décerne à la holding le titre de fonds de business angels le plus actif du monde. Jérémie Berrebi en est toujours le co-dirigeant. Fin 2013, il lance Kima 15 dans un désir de systématiser et de fluidifier le processus d'investissement dans des jeunes pousses : il permet à des start-up en early stage de lever 150 000 dollars pour 15% d'equity en une vingtaine de jours seulement. 

En 2012, le jeune entrepreneur crée la Kool Agency, qui développe des applications et logiciels, avec deux associés.

Début 2015, Jérémie Berrebi annonce qu'il va quitter Kima Ventures et que le fonds va se réorganiser. "Je ne veux plus être uniquement angel investor", déclare-t-il. Il lance une plateforme d'investissement dans l'immobilier, RoundVIP, et explique vouloir lancer plusieurs projets avec des associés à plein temps, que lui suivra de manière plus ponctuelle.

Conseiller de grands groupes et de fortunes privées

Jérémie Berrebi monte une société de conseil baptisée Magical Capital. Objectif : aider des grandes entreprises ou fortunes privées à investir de gros tickets, de 50 à 500 millions de dollars (il explique par exemple investir pour Mikhail Fridman, deuxième fortune russe) ; et conseiller les grands groupes sur leur stratégie numérique, leurs acquisitions et investissements.

Il anime le French Tech Hub Tel Aviv

Le serial-entrepreneur prend aussi la tête du French Tech Hub Tel Aviv, dont le but est de créer des relations entre start-up françaises et israëliennes.

Il est marié depuis 2001 et est père de onze enfants. Il vit en Israël, à Bnei Brak, ville ultra-orthodoxe. Il parle couramment l'anglais, le français et l'hébreu. Jérémie Berrebi se dit extrêmement pratiquant et passionné de judaïsme. Il étudie la Torah et le Talmud plusieurs heures par jour depuis les années 2000. Il travaille uniquement via e-mails, de chez lui.

Jérémie Berrebi / Holding