Confidentiel : Le président de la Sacem à la merci des pirates

Le président du directoire de la Sacem, Bernard Miyet, pourrait faire partie des internautes victimes à tort de la riposte graduée, dont le principe vient d'être adopté par le Sénat à l'occasion de l'examen du projet de loi "Création et Internet". Le gérant de la société de gestion collective confesse en effet ne pas réussir à accéder à son réseau Wi-Fi, lorsque celui-ci est sécurisé. Pour avoir accès chez lui à l'Internet sans fil, Bernard Miyet avoue donc se passer de clé de cryptage, laissant ainsi son propre accès ouvert aux pirates susceptibles de télécharger illégalement des contenus à partir de son réseau. Bernard Miyet pourrait d'ailleurs lui-même passer pour un pirate aux yeux de l'Hadopi, l'autorité administrative chargée de mettre en application la riposte graduée. En cas de récidive, l'abonnement du président de la Sacem pourrait même être suspendu. Un comble pour ce défenseur du droit d'auteur, qui espère que le projet de loi de Christine Albanel va "responsabiliser" les internautes.

Wifi / DRM