Le bitcoin sert-il à autre chose que vendre de la drogue ? Le bitcoin intéresse les investisseurs

Si le Bitcoin est parfois bêtement taxé de n'être qu'un schéma de Ponzi ou de n'avoir aucun avenir, de plus en plus d'investisseurs y voient un secteur d'avenir auquel il est grand temps de s'intéresser. Les fonds d'investissement Fortress, Benchmark et Ribbit ont annoncé à la mi-mars une prise de participation dans Pantera Bitcoin Partners. Le hedge fund basé à San Francisco investit exclusivement dans les monnaies virtuelles, et principalement dans l'économie Bitcoin. Un signal fort qui montre que les VC ne souhaitent pas passer à côté de ce qui pourrait être l'une des grandes tendances de demain.

Les start-up liées à l'univers Bitcoin ont réussi à lever 117 millions de dollars depuis la création de la monnaie virtuelle, dont 98,6 millions dans la région nord-américaine (lire l'article : "les start-up dédiées au Bitcoin ont levé 117 millions de dollars", du 21/03/14) Et les montants ne cessent d'augmenter. Après la publication de cette étude, Circle, spécialisée dans la sécurité autour des monnaies virtuelles, a annoncé avoir levé 17 millions de dollars. L'ex COO de Facebook, Van Natta, a participé au tour de table qui a financé GoCoin, une start-up qui crée un Paypal pour monnaies virtuelles, à hauteur de 1,5 million de dollars. L'accélérateur Boost.vc, créé en 2012, est en train de lever un nouveau fonds de six millions de dollars pour incuber 200 start-up d'ici à 2016, dont 100 seront liées au Bitcoin, selon TechCrunch.

Marc Andreessen en tête de file

Parmi les figures de proue du Bitcoin, les frères Winklevoss. Ils ont notamment investi 1,5 million de dollars dans BitInstant, un site d'échanges de bitcoins... Dont le PDG a été arrêté pour blanchiment d'argent, pour une affaire en lien avec la plateforme SilkRoad. En avril 2013, les deux frères ont annoncé posséder pour plus de 11 millions de dollars en bitcoins. Le bitcoin valait alors 120 dollars. Il est aujourd'hui monté à plus de 430 dollars. Mais le plus ardent défenseur du Bitcoin est sans nul doute Marc Andreessen, du fonds Andreessen Horowitz. La société a investi 50 millions de dollars dans des start-up dédiées aux monnaies virtuelles, dont 25 millions dans la plateforme Coinbase. L'investisseur se pose en évangéliste de la monnaie et ne tarit pas d'éloges sur le futur du Bitcoin. Pourtant, Marc Andreessen ne possède que très peu de bitcoins à titre personnel...

Bitcoins / Fintech