Le live en streaming va-t-il tuer la télévision ? Ustream, la webtélé qui mise sur l'événementiel

Créée en 2007 par un ancien commandant de l'armée, la plateforme de vidéos Ustream visait à permettre aux soldats américains de discuter en direct avec leurs familles, en streaming. Aujourd'hui, elle compte 880 millions d'utilisateurs qui visionnent et broadcastent du contenu en ligne. Tout internaute peut diffuser en direct un événement tandis que ses spectateurs interagissent en temps réel via un chat ou Twitter. La société compte plus de 160 employés et a noué des partenariats avec des géants du divertissement comme Panasonic, Samsung, Logitech, CBS News, PBS NewsHour, Viacom, et IMG Media. "Ce système diminue drastiquement les coûts de distribution", analyse Jacques Bajon, responsable de la Practice Distribution Vidéo pour l'Idate. Selon lui, certaines chaînes de télévision pourraient même décider de basculer intégralement sur une plateforme type Ustream : "Les chaînes à faible audience, destinées à une niche particulière, pourraient s'y retrouver financièrement."

ustream permet à n'importe quel internaute de broadcaster du contenu en live.
Ustream permet à n'importe quel internaute de broadcaster du contenu en live. © Capture d'écran

Mais pour les grandes networks américaines, ce nouveau modèle présente avant tout une menace. Lors de grands événements fédérateurs, Ustream parvient à rivaliser avec elles en termes d'audience. En août 2012, l'amarsissage du robot de la NASA, Curiosity, a été couvert en direct par de nombreux médias. Pourtant, c'est Ustream, qui le diffusait également en live, qui a attiré le plus de spectateurs. 3,2 millions d'internautes se sont connectés à la webTV tout au long de la soirée, et 500 000 personnes au moment le plus fort de l'événement. Les grandes chaînes américaines ont fait moins bien : 426 000 téléspectateurs pour CNN, 365 000 pour MSNBC, et 109 000 pour CNBC. Certes, Ustream attire des internautes de toute la planète, pas seulement des Etats-Unis. Mais le succès de la plateforme de live grignote l'audience des géants du câble.

Jusqu'à 4 millions d'utilisateurs pour un événement

"L''événementiel est l'actif principal d'une chaîne de télévision", assure Jacques Bajon. "Il est difficile de se différencier par les programmes de stocks, avec la concurrence de la VOD. Aujourd'hui, l'identité d'une chaîne est définie par son flux, et par l'événementiel." Or, ces grands rendez-vous live représentent la majorité des contenus diffusés sur Ustream. Concerts ou spectacles, événements sportifs et politiques, avant-premières de films... En permettant leur diffusion, la plateforme met à mal la télévision traditionnelle. L'investiture du Président Obama a été suivie par 3,8 millions d'internautes sur la plateforme. Plus récemment, 2,5 millions d'entre eux (265 000 simultanément au maximum) ont suivi le livestream de la course-poursuite entre la police et le suspect des attentats de Boston, Dzhokhar Tsarnaev.

Placé sur le même créneau, Youtube inquiète aussi les networks. D'autant que, depuis quelques jours, la filiale de Google offre la possibilité à toutes les chaines qui possèdent plus de 1000 abonnés de diffuser du contenu en live sur tous les terminaux. Ce privilège était auparavant réservé à des partenaires et des développeurs de jeux vidéo.

Streaming / VOD