Google a investi 4 millions de dollars en lobbying en 2009


A l'image du moteur de recherche, les entreprises high tech investissent de plus en plus dans des actions de lobbying institutionnel aux Etats-Unis à mesure que la législation touchant le secteur évolue.


En 2009, les acteurs du Web et de la high tech ont investi près de 120 millions de dollars en actions de lobbying auprès de la classe politique américaine, selon le Center for Responsive Politics (RSP). En une décennie, les entreprises high tech ont ainsi dépensé plus d'un milliard de dollars en lobbying institutionnel, soit la quatrième plus importante somme investie par les 120 secteurs d'activité étudiés par le RSP.

Microsoft est l'entreprise qui a le plus investi dans sa stratégie d'influence en 2009, avec un budget de 6,7 millions d'euros. Le premier acteur de l'e-business reste cependant Google avec un peu plus de 4 millions d'euros dépensés en 2009. En seulement six années, le moteur de recherche américain a multiplié par 50 son budget lobbying à Washington. Yahoo, Amazon et eBay ont quant à eux respectivement dépensé 1,97, 1,84 et 1,81 million de dollars.

La part croissance des nouvelles technologies dans la vie des américains a poussé les législateurs à multiplier les textes de lois au cours des dernières années : sur la protection de la vie privée, la dématérialisation des procédures administratives ou la bataille à venir sur la neutralité du Net, etc. Selon le RSP, la particularité du secteur high tech est par ailleurs d'être en grande partie composé de petites entreprises aux moyens modestes. Mais bout à bout, les petits budgets d'influence de ces entreprises se transforment en une somme considérable.

Etats-Unis / Google