En rachetant Skype, Microsoft cherche à renforcer Windows Phone

Microsoft met la main sur Skype pour 8,5 milliards de dollars. Cette opération devrait permettre au groupe de développer ses activités sur le mobile.

Microsoft vient de signer la plus grosse acquisition de son histoire. L'éditeur de logiciels a annoncé le rachat de Skype. L'opération s'élèverait à 8,5 milliards de dollars (environ 6 milliards d'euros) que Microsoft paiera en cash. Skype sera intégré au groupe sous la forme d'une entité indépendante. L'actuel PDG du service de VoIP devient président de cette division et rapportera directement au patron de Microsoft, Steve Ballmer. Le plus gros rachat effectué par Microsoft était jusqu'à présent celui du groupe de services marketing aQuantive en 2007 pour 6 milliards de dollars.


Cette opération devrait permettre à Microsoft de mettre la main sur 170 millions d'utilisateurs et de se renforcer sur le marché des solutions collaboratives en entreprise. Mais surtout, Microsoft pourrait s'appuyer sur Skype pour développer son système d'exploitation mobile, Windows Phone 7. En rachetant Skype, Microsoft devrait favoriser une version mobile du service sur son OS (Skype est pour l'instant disponible sur iOS, Android et Symbian seulement) et surtout se doter d'une technologie capable de concurrencer les services de Google (Google Voice) et Apple (Facetime). Skype sera également intégré à la console de jeux du groupe, Xbox et Kinect


Si Microsoft mise autant sur Skype, c'est aussi que le groupe américain cherchait à empêcher une alliance de l'ex-filiale d'eBay avec Google. Selon la presse américaine, le moteur de recherche envisageait un partenariat étroit avec Skype. Facebook, dont Microsoft est actionnaire, réfléchissait lui aussi à une alliance avec le service de VoIP. Ce dernier partenariat ne serait vraisemblablement pas remis en cause.


Suite à son émancipation d'eBay, Skype ambitionnait jusqu'à présent de lever un milliard de dollars via une introduction en bourse. Mais eBay, qui détient toujours 30 % de son ex-acquisition et le fonds Silver Lake, également actionnaire, auraient montré des signes d'impatience face au retard pris par l'IPO, dernièrement annoncée pour le second semestre. "GigaOm" évoque également une stagnation des revenus de Skype.


Ce rachat offre en tous cas une belle sortie aux actionnaires de Skype. eBay devrait ainsi récupérer 2,55 milliards de dollars, selon "GigaOm". Les co-fondateurs de Skype, Niklas Zennström and Janus Friis toucheraient quant à eux près de 1,2 milliard de dollars. Les fonds Silver Lake, Andreessen Horowitz et le Canada Pension Plan Investment Board se partageraient 4,76 milliards de dollars pour leurs 56 %. Andreessen Horowitz obtiendrait également 205 millions supplémentaires pour les 3 % que le fonds détient seul.

Google, Yahoo, Microsoft / Introduction en Bourse