Le streaming représente 55% des revenus de la musique numérique

Musique streaming 0215 Ce sont 12 milliards de titres (+40%) qui ont été écoutés en streaming en 2014, tandis que le téléchargement à l'acte chute de son côté de 14,5%.

Après une légère hausse en 2013, le marché de la musique enregistrée a fléchi à nouveau de 5,3% en 2014, a indiqué le Snep, principal syndicat des producteurs. Le marché est, de fait, en pleine restructuration alors que les ventes physiques baissent de 11,5% et que le numérique représente désormais 29% des revenus (en hausse de 3,5 points).

structure marchã© numã©rique
Structure du marché de la musique numérique. © Snep

2014 aura surtout consacré la popularité du streaming dont les revenus sont en hausse de 34%, compensant largement la baisse (et c'est une première) des revenus en provenance du téléchargement à l'acte (-14,5%). Le streaming est ainsi devenu la première source de revenus du marché numérique (55%), représentant 16% du marché total. Ce sont ainsi 12 milliards de titres qui ont été écoutés en streaming en 2014, soit une progression de 40%.

Le Snep estime ainsi à 11 millions (16% de la population française) le nombre de streamers. Moins d'un cinquième de cette population (ils sont 2 millions) est toutefois abonnée à un service de streaming audio. Preuve selon le Snep que "les offres payantes doivent être davantage valorisées et segmentées".  D'autant que le modèle économique des Spotify, Deezer et consorts est difficile à tenir. Tous sont en effet largement déficitaires. Et pour cause, si les auteurs et interprètes touchent moins de 20% d'un abonnement mensuel, la plateforme gagne à peine plus. La plus grosse partie du gâteau va de fait au producteur. 

rã©partissement abonnement
Répartition du chiffre d'affaires généré par l'abonnement mensuel. © Snep

Streaming / Revenus