NKM : "Je veux faire de Paris la capitale du Big Data"

NKM programme numérique La candidate UMP à la Mairie de Paris dévoile son programme numérique. Au coeur du projet : l'exploitation des données publiques, le développement de clusters et des appels d'offres publics favorisant les entrepreneurs.

Après vous avoir présenté en exclusivité le programme numérique d'Anne Hidalgo, candidate PS à la Mairie de Paris pour la mandature 2014-2020, le JDN vous présente celui de Nathalie Kosciusko-Morizet. La candidate UMP veut faire de Paris "la ville où les entrepreneurs voudront créer leur boîte, au lieu de rêver de partir à l'étranger, la ville bêta-testeur des solutions développées par les start-up, la ville qui leur offre du carburant pour développer des solutions avec des politiques d'Open Data", explique-t-elle. Le budget précis n'est pas encore communiqué : NKM présentera le budget global prévu pour sa mandature au début du mois de mars. Concernant le numérique, elle propose un programme à deux volets : une série de propositions dédiées à l'écosystème parisien du numérique, et une deuxième série destinée aux Parisiens et à "régler leurs problèmes par le numérique".

Pour l'écosystème parisien :

 Création d'une structure, Paris Innovation, "start-up publique au service du secteur privé". Au programme, la promotion de Paris à l'international via l'organisation d'événements économiques d'envergure internationale, notamment sur le Big Data ; l'organisation de rencontres mensuelles thématiques à l'Hôtel de ville ; une réflexion sur la simplification des démarches administratives pour les entrepreneurs et la centralisation des infos utiles.

 La négociation de "packages" à des tarifs préférentiels pour les entrepreneurs. Une proposition qui rejoint celle du "pack jeune entrepreneur" d'Anne Hidalgo.

 Création d'un "Pacte start-up", qui permettra de réserver une partie de la commande publique de la Mairie aux jeunes entreprises parisiennes innovantes. De même, Anne Hidalgo propose de "favoriser de manière encore plus active l'accès des PME aux marchés publics de la ville".

 Création d'un livret d'épargne PME parisiennes, destiné aux Parisiens, grâce à une convention entre la ville et une banque partenaire. "La ville prendrait en garantie un certain nombre de risques pour les Parisiens", commente NKM.

 Développer des quartiers d'innovation type clusters en y regroupant des start-up par thématiques.

 Création d'un Pack PME en association avec les différents services de référencement pour pousser les PME à créer un site Web.

 Développer une application mobile à destination des touristes et mettre en place une offre de wifi harmonisée dans tous les hôtels.

 Rendre disponibles les données publiques pour les entreprises. "Nous avons de très bons statisticiens, mais ils n'ont pas un accès suffisant aux données publiques, notamment les données sensibles sur la santé ou la justice", explique Nathalie Kosciusko-Morizet.

 Encourager les arrondissements à développer des incubateurs.

 Promouvoir l'écosystème à l'international.

Pour les Parisiens

Les diverses propositions sont destinées à "régler les problèmes des Parisiens" grâce au numérique. NKM annonce qu'une concertation avec les usagers, la RATP et les FAI sera organisée pour assurer d'ici un an le haut débit dans les transports. "La mairie a une influence sur la RATP", assure-t-elle. Parmi les autres mesures envisagées : créer un Pass unique pour tous les services municipaux (installations sportives, crèches, vélib, autolib, transports...), installer un réseau de capteur sur les axes de stationnement encombrés pour guider en temps réel les automobilistes vers les places libres, créer une plateforme qui intégrera le niveau d'encombrement des différents transports grâce à des données récupérées par un réseau de capteurs ou encore améliorer le réseau des capteurs de pollution. Le tout, "en accord avec la protection des données personnelles", promet Nathalie Kosciusko-Morizet.

PME / Big Data