Comment Pinterest est devenu le nouveau réseau social à la mode Pinterest, une success story à 13,7 millions de visiteurs uniques

Lancée courant 2010, Pinterest permet d'utiliser son écran comme un tableau de liège virtuel sur lequel on épingle ("pin" en anglais) ses coups de cœur. Un véritable travail de curation qui permet de sélectionner du contenu déniché sur le Web et de l'organiser méticuleusement, en le regroupant selon des thématiques (les "boards") aussi diverses que des recettes de cuisines, des portraits de personnes que l'on admire ou des streets looks.... Libre à chacun de se constituer son propre univers visuel en agrégeant les informations qui l'intéressent et aux autres de "liker", commenter ou ré-épingler ("repin") ces images, à condition que cela leur soit permis.


Un réseau social pour soi, plus que pour les autres

Car c'est ici que l'arrivée de Pinterest induit une fracture avec l'utilisation de réseaux tels que Facebook ou Twitter. Loin d'être un miroir social à l'aune duquel on veut que les autres nous voient, Pinterest permet de se replier dans un espace que l'on a créé pour soi-même. Et qu'importe si l'on ne gagne pas de followers, l'objectif n'est pas de s'engager dans une course effrénée à la popularité, en dénichant l'information qui buzzera à coup sûr ou la photo amusante du jour.

pinterest s'appuie sur son univers très visuel.
Pinterest s'appuie sur son univers très visuel. © Capture d'écran Pinterest

Un changement de paradigme analysé par David Pogue, journaliste high-tech du "New York Times" qui explique qu'au contraire de Facebook et de Twitter, "on s'inscrit à Pinterest pour en faire un usage personnel. Le fait que les gens s'abonnent à nous ou pas, n'est pas important dans la mesure où on ne diffuse pas de l'information mais que l'on rassemble des images qui nous inspirent."

 

evolution de l'audience de pinterest dans les principaux pays européens.
Evolution de l'audience de Pinterest dans les principaux pays européens. © comScore

A l'instar d'un Evernote qui permet à chacun de rassembler du contenu pour soi (et non plus forcément pour les autres), Pinterest est donc, par essence, un service inspirationnel. La facilité d'usage en plus. "Le succès de Pinterest s'explique avant tout par son aspect hyper visuel et sa simplicité, explique Grégory Pouy, consultant indépendant. Sa valeur ajoutée n'est pas tant dans l'agrégation de contenu, chose que permettent déjà Evernote et Delicious, que dans son côté grand public. Il ne s'adresse pas seulement aux geeks."


Un scrapbooking numérique qui apporte un certain vent de fraîcheur dans l'univers des réseaux sociaux dont on critique souvent le nombrilisme et la superficialité... et qui a séduit près de 13,7 millions de visiteurs uniques dans le monde, en janvier 2012, selon comScore.

Facebook / Pinterest