Comment réaliser un bon business plan pour lever des fonds Prévisions financières : Utiliser les chiffres pour raconter une histoire

  Synthétisez vos documents financiers sur deux pages

La partie financière arrive souvent en dernière position dans le dossier. Cette partie doit comprendre plusieurs documents obligatoires parmi lesquels un compte de résultat prévisionnel, un tableau de flux de trésorerie ainsi qu'un plan de financement où il vous faudra décrire vos ressources initiales, déterminer vos besoins et l'affectation que vous comptez faire des ressources perçues. Un seuil de rentabilité (ou point mort) doit également être indiqué afin de montrer clairement à l'investisseur à quel moment vous comptez dégager un bénéfice. Inutile ici d'inclure tous vos tableaux, l'ensemble doit tenir sur deux pages. "Faites des petits tableaux récapitulatifs et regroupez les grandes lignes par catégories pour gagner de la place", conseille Guilhem Bertholet. Par exemple, regroupez les différents frais de fonctionnement (électricité, fournitures...) en une seule catégorie : moins l'investisseur aura à déchiffrer des lignes inutiles, plus il pourra se concentrer sur les chiffres importants.

guillaume aubin, dirigeant et cofondateur d'alven capital
Guillaume Aubin, Dirigeant et Cofondateur d'Alven Capital © S. de P. / Alven Capital

 Compte de résultat prévisionnel : soyez cohérent

"Peu importe si quelques données sont inexactes, l'important c'est d'être cohérent" précise les deux co-fondateurs du fond d'investissement Alven Capital. C'est en effet le conseil qui revient le plus souvent, il faut être cohérent lorsque l'on parle de chiffres. Autre remarque, le fait de se montrer trop optimiste dans les résultats est en général une critique que font beaucoup d'investisseurs aux entrepreneurs. Sachez aussi raconter une histoire à travers les chiffres pour mieux les expliquer. "Un client revient "x" fois et il dépense "x" euros, ce qui me permet de déterminer  "x" chiffre d'affaire", illustre Chipper Boulas. Enfin, pensez à ajoutez des indicateurs clés.

 Tableaux de flux de trésorerie : divisez vos estimations par 2

Insérer un tableau récapitulatif de vos flux de trésorerie (aussi appelé "cash flow"). selon Guilhem Bertholet, "une boite sur deux fait faillite à cause d'un défaut de trésorerie". Autrement dit ce tableau sera très étudié par l'investisseur qui va regarder attentivement si vous pourriez faire face en cas de défaut de paiement d'un client par exemple. "Ce dernier va diviser le chiffre d'affaire prévisionnel par deux pour voir si vous pourriez faire face au cas où vos prévisions mettent deux fois plus de temps à se réaliser", indique le responsable de l'incubateur HEC. Pour éviter les mauvaises surprises, prenez les devant et faites l'exercice  avant d'aller voir l'investisseur. A noter que ce document doit  vous permettre d'expliquer en quoi le financement recherché correspond bien à vos besoins.


 Définissez vos besoins mais ne parlez pas de valorisation

Vous venez demander de l'argent, il est donc préférable d'écrire noir sur blanc combien vous recherchez à lever afin que l'investisseur ait une idée, dès le départ, de l'argent qu'il devra sortir. "Nous apprécions de connaitre dès le début les montants recherchés" précisent les dirigeants d'Alven Capital. Par contre, "ne donnez pas de valorisation précise de votre société, c'est une étape qui vient après", ajoutent-ils.

Capital risque / Levée de fonds