Olivier et Hervé Bienaimé (84.Paris) : "Les normes instaurées par les géants du Web peuvent brider la créativité"

Les directeurs de création de l'agence de publicité indépendante, spécialisée dans le digital, revenaient sur l'édition 2016 des Cannes Lions où ils se sont illustrés.

Olivier et Hervé Bienaimé, les directeurs de la création de l'agence 84.Paris, étaient en direct dans l'émission #Media organisée avec CB News, ce mercredi à 12h30. Cette "agence de publicité au cœur digital" s'est récemment distinguée aux Lions de Cannes dans la catégorie Digital Craft où elle a remporté le Grand Prix avec la campagne "Because recollection" pour le label Because Music. "Gagner ce Grand Prix est la récompense de 10 ans de travail", avancent-t-ils.

"Le thème, la musique, nous a permis de sortir de la tonalité 'premium - luxe' de l'agence." De quoi peut-être lui ouvrir les portes d'autres secteurs, dans le divertissement ou  le sport. Interrogé sur les enseignements qu'il retire de cette édition 2016 des Lions, le duo met en avant l'émergence de projets qui "marient habilement tech et créativité". 

Quand on évoque l'impact de Facebook dans la création publicitaire, Olivier Bienaimé explique que l'enjeu pour une marque aujourd'hui est de réussir à "arrêter le regard de l'utilisateur dans le fil d'actualité, ce qui est plutôt difficile lorsque l'on est entre Beyoncé et et le plus beau but de l'Euro". Alors que le géant propose désormais un format standardisé baptisé "Creative Hub" pour le mobile, Hervé Bienaimé regrette lui que "ces normes instaurées par les géants du Web peuvent à certains moment brider la créativité",

"S'il était possible d'adblocker la publicité que l'on voit en télévision ou sur les panneaux d'affichage, beaucoup le feraient", avance Olivier Bienaimé. L'enjeu : être moins intrusif et plus créatif. La réalité virtuelle pourrait à ce titre offrir de belles perspectives à en croire le duo qui teste actuellement tous les outils disponibles pour des rendus "incroyables". 

Hashtag Media / Adtech