Adform se lance en France avec Julien Gardès à sa tête

Adform se lance en France avec Julien Gardès à sa tête La plateforme d'achat programmatique danoise en self-service mise sur l'ancien dirigeant de Rubicon Project pour percer sur un marché français bien encombré.

Ce lundi 13 mars marque le lancement officiel d'Adform en France. L'implantation de cette plateforme technologique lancée il y a une quinzaine d'années sur le marché adtech au Danemark est pilotée par l'ancien patron de Rubicon Project France, Julien Gardès. "La France est le dernier gros marché européen sur lequel nous n'étions pas encore présents. Il était temps !", explique-t-il.

Avec 780 salariés, "dont 40% sont des ingénieurs" et une présence dans 18 pays, Adform est une place forte de l'adtech européen. Une position préférentielle dont Julien Gardès espère bien tirer parti alors que certains annonceurs s'émeuvent "de l'incertitude qui entoure les plus gros acteurs du marché, tous américains et peu transparents". 

Adform a assis son développement sur celui d'une solution full-stack "buy-side" : ad-server, bidder, DSP et DMP. La solution s'adresse aussi bien aux agences (des discussions ont été engagées ou conclues avec les 6 principaux groupes de communication dans le monde) qu'aux annonceurs. "Nous sommes vraiment une solution one-stop shopping au sein de laquelle l'annonceur peut tout faire, sans avoir aucun problème de déperdition de data entre sa DMP et son DSP, par exemple", pointe Julien Gardès.

La plateforme compte près de 1 600 comptes clients actifs. Parmi eux, UBS au Royaume-Uni, Deutsche Bahn en Allemagne ou encore Telecom Italia de l'autre côté des Alpes. Contrairement à des acteurs comme Sociomantic ou Rocketfuel, le DSP d'Adform n'est disponible qu'en self-service. Il ne propose pas d'équipe trading pour piloter les campagnes des clients. "Le sujet devient tellement stratégique pour les annonceurs que beaucoup ont décidé d'internaliser des structures programmatiques. C'est le sens de l'histoire", analyse Julien Gardès.

En plus du display, Adform participe à des projets associant programmatique et médias offline, qu'il s'agisse d'affichage extérieur ou de presse écrite. "Le programmatique va toucher l'ensemble des canaux médias", prophétise Julien Gardès. Deux collaborateurs gèrent déjà l'activité commerciale depuis trois mois. L'arrivée de Julien Gardès et d'un autre collaborateur doit permettre à la plateforme de gagner en visibilité. "Nous avons vocation à nous étoffer encore dans les mois à venir", prévient le patron. 

Et aussi :

Rubicon / Programmatique

Annonces Google