Panorama des ad-exchanges en France PagesJaunes : le local pour se différencier

L'ad-exchange de PagesJaunes est opérationnel depuis un an déjà mais est resté relativement confidentiel, l'éditeur préférant prendre le temps de structurer sa technologie et affiner son offre. Les volumes des opérations enregistrées sont, pour autant, en croissance perpétuelle. "Notre chiffre d'affaires RTB a été multiplié par trois entre 2011 et 2012", confirme Julien Ampollini, directeur général du pôle grands comptes et marketing digital du groupe.

Le RTB pour les acteurs web to store

C'est la technologie d'Appnexus qui a été choisie pour supporter l'ensemble. "Nous rajoutons nos briques propriétaires, en mettant l'accent sur le yield management et un ciblage "local" constitutif de l'ADN de la marque." Fort de la richesse de ses données concernant les intentionnistes d'achats par localité, PagesJaunes espère notamment préempter le marché du "drive to store" et compte parmi la centaine de ses clients actuels de nombreuses enseignes de distribution et franchises. L'inventaire proposé regroupe les sites du groupes tels que Mappy, PagesJaunes, ComprendreChoisir.com et A vendre A louer.

Le basculement de l'inventaire d'Horyzon Media pas encore acté

L'ensemble des 12 000 sites commercialisés par la régie du groupe, Horyzon Media, est à ce jour en partie disponible aux enchères en temps réel via Rubicon. "C'est quelque chose dont nous allons discuter avec nos clients, au cas par cas. Tout ne sera sans doute pas basculé sur notre plateforme RTB", confirme Julien Ampollini. Et d'expliquer que les formats et les inventaires disponibles seront formalisés dans le courant du premier semestre 2013 alors qu'une présentation officielle devrait intervenir avant la fin de l'année. Ebay, dont le groupe commercialise les inventaires des sites français et espagnols, vient ainsi d'officialiser le lancement de son ad-exchange au Royaume-Uni. Le reste de l'Europe devrait suivre.

Acheter sur Facebook pour être encore plus exhaustif

A l'instar d'Hi-Media, le groupe n'exclut pas la possibilité d'acheter également sur Facebook via le DSP d'Appnexus pour offrir à ses annonceurs un inventaire le plus exhaustif possible. Ce serait également un moyen de profiter de l'audience d'un concurrent, également porté sur le segment "local", mais qui ne dispose pas de la force de vente de Pages-Jaunes, qui compte plus de 2000 commerciaux, pour porter ses solutions.

Ad-exchange / RTB