Les dépenses en marketing digital vont augmenter de 8% en 2015

La frontière entre marketing traditionnel et digital devient de plus en plus ténue. Ce dernier irrigue tous les pans de la relation entre une marque et ses consommateurs.

En France ou dans le monde, Internet prend une place croissante dans les investissements des annonceurs, talonnant même la sacro-sainte TV dans les plans médias. Après avoir questionné près de 315 sociétés, situées aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, Gartner est arrivé à la conclusion, que la tendance n'était pas prête de s'inverser, avec une hausse de 8% des investissements online planifiée par ces sondés en 2015. "La frontière entre le marketing traditionnel et le marketing digital devient de plus en plus ténue, explique Laura McLellan, vice-présidente chez Gartner. En 2014, on parlera moins de marketing digital que de marketing dans un mode digital". Les entreprises sont pour l'instant encore à la traîne d'un point de vue organisationnel, 68% d'entre elles ont ainsi un budget marketing digital pris bien à part, alors que le digital devrait plutôt irriguer les différentes structures : création publicitaire, achat média, social media.

La majeure partie des investissements se concentrera à ce titre sur l'expérience utilisateur. En 2014, c'est la publicité qui est le pan du marketing digital qui fait l'objet des plus gros investissements. Mais Gartner prévoit que le mobile devrait se mettre au niveau dès 2015. Les deux-tiers des sociétés interrogées financeront quoi qu'il en doit leur budget marketing digital en réallouant certains des fonds dépensés sur des pans plus traditionnels du marketing.

Autour du même sujet