Hi-média étudie des opportunités stratégiques pour Allopass

Le propriétaire d'Allopass réfléchit à l'avenir de sa filiale de paiement en ligne, qui pèse près de 60 % de ses revenus.

Le spécialiste de la publicité en ligne et du micro-paiement Hi-media a affirmé ce matin avoir mandaté NIBC Bank pour étudier les partenariats industriels et financiers possibles autour de Allopass et de son porte-monnaie électronique Hipay. Sans démentir formellement les informations de Tradingsat.com selon lesquelles il travaillerait à la cession de son activité de paiement, Hi-media précise qu'il ne s'agit ni d'une mise en vente ni de la sollicitation d'une offre d'achat de titres Hi-media. Cette décision résulte "des opportunités exceptionnelles offertes par le développement du marché du paiement en ligne".

 

Au cours du troisième trimestre, l'activité de micro-paiement a apporté au groupe pas moins de 60% de son chiffre d'affaires, à 27,1 millions d'euros, en hausse de 15% en base annuelle. Le pôle publicité a généré un revenu de 21,7 millions d'euros, en hausse de 40%. Au total, Hi-media a présenté un chiffre d'affaires en hausse de 25%, et une marge brute progressant de 5%, soit des résultats satisfaisants étant donné les difficultés qu'il a connu depuis le début de l'année.

 

A l'issue du premier semestre 2010, le groupe fondé par Cyril Zimmermann a fait l'objet d'un avertissement sur résultats, affichant une perte nette de 63,3 millions d'euros. Celle-ci était provoquée par une dépréciation d'actifs sur sa filiale Fotolog, mais aussi par une baisse des revenus de la publicité de 2%, due à des problèmes de management en Allemagne et en Hollande (lire l'article : Hi-media affiche une perte nette de 63,3 millions d'euros, du 31/08/2010).

 

En 2011, ces deux pays ne devraient plus peser sur les résultats du groupe. Hi-media est présent dans 6 autres pays européens, aux Etats-Unis et au Brésil, et revendique la couverture de près de 50 millions de visiteurs uniques.

HI-MEDIA / Chiffre d'affaires