Idealab applique le modèle des liens sponsorisés à Twitter


Idealab, l'incubateur d'Overture à l'origine du search engine marketing, propose d'appliquer à Twitter les mêmes mécanismes qu'Adsense et Adwords de Google.

A l'origine déjà des liens sponsorisés avec Overture - société rachetée ensuite par Yahoo -, l'incubateur Idealab lance Tweetup, un moteur de recherche doublé d'une plate-forme publicitaire dédiés à Twitter.

Tweetup offre en effet de classer les résultats de recherche par ordre chronologique en tenant compte des mots-clés contenus dans les tweets. Comme sur Adwords, les annonceurs sont invités à enchérir sur des mots-clés afin de faire remonter des tweets sponsorisés et identifiés comme tels.

Les annonceurs pourront par ailleurs intégrer Tweetup sur leurs propres sites afin de monétiser leur audience, auquel cas ils toucheront 50 % des revenus publicitaires. Comme avec Adsense (Google), les résultats seront liés au contenu des pages et sélectionnés en fonction de leur popularité. Answers.com aurait déjà souscrit au service.

A terme, les annonceurs pourront choisir entre payer un montant lié au nombre d'impressions, au nombre de nouveaux "followers", ou au taux de clic sur l'URL de destination. Dans un premier temps, l'enchère minimum est fixée à un cent de dollars par impression. Les 1 000 premiers clients auront 100 dollars de publicité offerts.

Des accords commerciaux auraient déjà été signés avec Seesmic, TwitterFeed, ou encore Twidroid pour l'utilisation de la méthode de classement de TweetUp, mais rien n'aurait encore été signé avec Twitter.

Pour se lancer, TweetUp a levé 3,5 millions de dollars auprès, notamment, d'Index Ventures et Revolution, le fonds de Steve Chase, l'ancien président d'AOL Time Warner.  

Moteur de recherche / Twitter