Yann Carré (Fullsix) Yann Carré (Fullsix) : "Trois contrats majeurs dans les deux mois à venir"

DMC devient 6:am. L'agence média du groupe Fullsix signe ainsi une étape du chantier entamé par Yann Carré, son nouveau directeur général. Positionnement, honoraires, plans média... il lève le voile sur sa stratégie.

it carre
Yann Carré, directeur général de 6:am, l'agence média du groupe Fullsix © Libre de droit

Vous avez été nommé directeur général de DMC en octobre 2007. Que s'est-il passé depuis et pourquoi changer le nom de l'agence maintenant ?

Yann Carré. Comme son nom le suggère, 6:am est un clin d'œil au réveil mais aussi une référence à Fullsix. Depuis quelques mois déjà nous remodelons notre organisation, notre offre et notre approche pour aboutir à une agence média orientée sur la performance. Les annonceurs ont en effet besoin d'agences qui intègrent toutes les compétences - création, média, etc. - et soient très réactives compte tenu de la fluidité et de la mondialisation de l'information. Il s'agit aussi de leur fournir des résultats moins équivoques sur le taux de notoriété, de clic, de transformation... On ne peut plus fixer les honoraires d'une agence en fonction des investissements effectués par l'annonceur. Les leviers digitaux, avec des plans au délivré, sont différents des campagnes planifiées en télévision ou en presse. Une campagne sur Internet peut être stoppée si nécessaire et réactivée ensuite en fonction de ses résultats. Voilà ce qui nous pousse à changer notre approche.

 

Quels sont les nouveaux moyens dont vous disposez ?

Nous travaillons sur des modèles prédictifs qui permettent de mieux comprendre le comportement des internautes vis-à-vis de la publicité à travers l'historique de la campagne et d'optimiser les investissements média en fonction des objectifs à atteindre. Pour cela, nous avons renforcé nos équipes avec un statisticien qui travaille en partenariat avec l'Ecole nationale de la statistique et de l'administration (ENSAE) et des ingénieurs pour développer les technologies nécessaires. A partir de là, nous pouvons par exemple connaître les éléments précis qui contribuent au clic et à l'achat.

Nous adoptons ainsi une démarche à la performance et endossons le risque que la campagne ne fonctionne pas. Certains de nos clients ne nous rémunèrent que si les ventes sont effectives. Mais nous conservons une facturation en honoraires avec d'autres clients car ce ne serait pas viable sinon. Concernant nos résultats, je ne peux malheureusement pas communiquer de chiffres pour le moment. La fourchette de notre marge brute se situe dans la première dizaine et je compte bien en sortir d'ici deux ans ou deux ans et demi.

 

Quels sont vos projets à court terme et pour l'année à venir ?

Côté organisation, 6:am développe une structure de conquête ainsi qu'une culture commerciale forte mais qui demeure pour le moment en one to one. Aujourd'hui, l'agence compte une trentaine de personnes, dont le tiers recruté depuis mon arrivée. Je prévois de doubler l'effectif d'ici un an. Et pour être plus réactifs et alignés avec la logique de performance, nous allons instaurer une logique d'incentive auprès des responsables de compte et un organisme extérieur mesurera la satisfaction des annonceurs vis-à-vis des prestations de nos équipes. Ce sera mis en place en 2009.

Du reste, nous préparons une importante opération de branded content pour cet été, à la fois en on et off line, en coopération avec Sixtizen sur le plan opérationnel. Cela concernera une marque d'agroalimentaire et le Tour de France. Nous communiquerons également dans les deux mois à venir sur trois contrats majeurs et quelques compagnes prometteuses.

Et, sauf retard éventuel, nous allons mettre en ligne cette semaine un blog sur www.6am.com pour communiquer la vision globale de l'agence sur les logiques média, le marché, la société, les technologies... Les clients ont besoin de conseils et pas qu'une fois par an.

 

Le parcours de Yann Carré
Source : Fullsix
Yann Carré, 40 ans, est diplômé de l'Ecole de Management de Lyon. Il débute sa carrière en tant qu'ingénieur d'affaires chez IBM de 1996 à 1998. Il occupe ensuite différents postes de direction dans le secteur technologique, chez Transiciel de 1998 à 2000 puis au sein du groupe Devoteam de 2000 à 2002. En 2003, il intègre Streampower, l'agence de communication interactive et de production cross media du groupe Bolloré en tant que directeur général. Il rejoint DMC (groupe Fullsix) mi-septembre 2007.

FullSix