Twitter lance son service de tweets sponsorisés


La plate-forme de micro-blogging a lancé un service de tweets sponsorisés s'affichant dans les résultats de son moteur de recherche. Une dizaine d'annonceurs américains participent à ce lancement.

Le modèle économique de Twitter devient un peu plus concret. Après quatre années d'exploitation, le service de micro-blogging a lancé mardi 13 avril sa plate-forme publicitaire. Baptisée "Promoted Tweets" (tweets sponsorisées), ce levier de monétisation concernera dans un premier temps, entre 2 % et 10 % des internautes, qui verront s'afficher ces publicités à côté des pages de résultats du service de recherche de la plate-forme.

Dans un premier temps cantonnés au moteur de recherche de tweets, les messages publicitaires pourraient à terme s'afficher aussi en haut des fils de tweets des utilisateurs lorsque ceux-ci se connectent à leur compte. Ces messages publicitaires seront proposés aux entreprises disposant d'un compte Twitter souhaitant élargir la diffusion de leur message au-delà de leurs followers. Promoted Tweets débute avec une dizaine d'annonceurs américains, parmi lesquels Starbucks, Virgin America et Best Buy.

Pour l'instant, l'algorithme de ciblage publicitaire et les tarifs pratiqués par Twitter sont encore en cours d'affinement. La start-up facturera dans un premier temps ses annonceurs au CPM avant d'adopter un modèle tarifaire plus complexe, basé notamment sur les interactions entre les utilisateurs et les messages publicitaires. Twitter ne diffuserait ainsi que les publicités rencontrant un certain écho auprès de ses utilisateurs, soit en étant cliqués, soit en étant retweetés.

Cette annonce marque l'adoption d'une stratégie plus agressive de la part de la start-up, qui s'est jusqu'à présent essentiellement concentré sur la croissance de sa base d'utilisateurs. Les accords passés avec Microsoft, Google et Yahoo pour indexer les contenus de sa plate-forme constituaient les seules sources de revenus de Twitter. Ces accords, estimés aux alentours de 25 millions de dollars chacun auraient cependant suffit à mettre Twitter à l'équilibre.

Le lancement des tweets sponsorisé vient par ailleurs compromettre l'avenir de Tweetup, un moteur de recherche doublé d'une plate-forme publicitaire dédiés à Twitter (lire l'article Idealab applique le modèle des liens sponsorisés à Twitter, du 12/04/2010).

Moteur de recherche / Twitter