Valtech lance une augmentation de capital de 27 millions d'euros

La première agence européenne indépendante dans le marketing digital et technologique, sur laquelle Publicis aurait des vues, veut accélérer son développement.

Parallèlement à la publication de ses résultats semestriels, l'agence de marketing digital et technologique Valtech a annoncé, lundi 1er septembre, un projet d'augmentation de capital réservée de 27 millions d'euros. "Valtech entame désormais la troisième phase de son projet industriel, explique le groupe dans un communiqué. Après la phase de retournement et le processus de transformation, le groupe entend accélérer son développement, en associant des objectifs de croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires et une augmentation sensible de sa rentabilité."

SiegCo, actionnaire majoritaire de Valtech avec 56,6% du capital social, a décidé de soutenir cette troisième phase souscrivant au projet d'augmentation de capital. Il sera réalisé à un prix de 4,30 euros par action, correspondant à la moyenne des cours sur 3 mois et 6 mois, et soumis à l'approbation des actionnaires de Valtech lors d'une assemblée générale extraordinaire qui se réunira le 24 octobre 2014.

Objectif : top 5 des agences mondiales

En ligne de mire, trois axes de développement : acquisitions, ouvertures de nouveaux bureaux à l'international et lancement de nouvelles offres. Valtech souhaite consolider sa place deleader européen et se hisser dans le top 5 des agences mondiales. Valtech présentera le détail de son plan stratégique à trois ans le 23 octobre à l'occasion d'une réunion investisseurs.

Valtech peut se vanter de résultats semestriels très satisfaisants. Son chiffre d'affaires est en progression de 4,5%, à 75,1 millions d'euros. La zone Europe du Nord demeure le principal moteur de croissance du groupe : le chiffre d'affaires y bondit de 36,7%, à 45,3 millions d'euros. "Certaines zones, telles l'Amérique du Nord ou l'Europe du Sud, demeurent impactées par la décroissance des activités historiques, qui ne sont pas encore totalement compensées par la montée en charge des activités digitales, justifie Sebastian Lombardo, PDG de Valtech." Le chiffre d'affaires de Valtech est en effet en baisse de 25,6% aux Etats-Unis, 19% en Europe du Sud et de 20,5% dans le reste du monde. "Néanmoins, nous attendons une nette inversion de la tendance dans les trimestres à venir." 

Valtech ramène sa perte nette de 600 000 à 400 000 euros. L'Ebitda ajusté est en hausse de 51,5% à taux de change constant, à 4 millions d'euros. L'activité opérationnelle (Ebit) est doublée, à 1,5 million d'euros. Fort de ces résultats, le groupe confirme ainsi son objectif d'un chiffre d'affaires 2014 compris entre 145 et 150 millions d'euros, hors acquisitions, et son objectif annuel d'une marge d'Ebitda ajusté de 5,5%.

Dans le viseur de Publicis ?

En août, confirmant sa stratégie de développement, Valtech a annoncé l'acquisition de Neon Stingray, cabinet de conseil spécialisé dans les technologies de vidéo et d'objets connectés basé à Sydney et Stockholm. Objectif : renforcer sa présence dans la région Asie-Pacifique en créant un pôle clé en Australie.

Un mois plus tôt, le quotidien L'Opinion assurait que Valtech serait dans le viseur de Publicis. "Nous avons un vrai projet d'entreprise que nous sommes ravis de continuer même s'il est vrai que des groupes comme WPP ou Publicis peuvent être intéressés par des sociétés qui ont notre profil ", s'est contenté de commenter Sébastian Lombardo.

Publicis / EBITDA