ERDF va débuter le déploiement de compteurs électriques connectés

Finie la corvée du passage du releveur. D'ici 2021, 35 millions de compteurs communiquant Linky auront été posés pour remplacer les anciens modèles.

Le 1er décembre seront posés les premiers compteurs communicants Linky, marquant le début d'un déploiement national qui verra ERDF installer une première tranche de 3 millions d'exemplaires, annoncent Les Echos. Avec eux, finis les relevés à domicile. Ces compteurs nouvelle génération, qui remplaceront progressivement les compteurs électroniques et électromécaniques, pourront être relevés à distance et en temps réel. Les vagues de déploiement ultérieures doivent permettre de migrer tout le réseau d'ici 2021, soit 35 millions de compteurs d'une durée de vie de 20 ans.

Le gestionnaire du réseau d'électricité français avait déjà mené des tests à Lyon et en Indre-et-Loire à partir de 2010. Puis installé 10 000 exemplaires à Lyon, Nice, Lorient, Nantes et dans le Pas-de-Calais, afin de peaufiner la remontée des données vers ses systèmes centraux. ERDF commencera par poser 20 000 compteurs Linky au mois de décembre, puis accélérera jusqu'à atteindre 300 000 par mois. Le plan de déploiement adopté, en "taches de léopard", lui permettra de couvrir partiellement toutes les régions dès 2016. Le site d'ERDF permet déjà de savoir quand chaque commune sera couverte.

Côté consommateurs, le gain ne se limitera peut-être pas à la disparition de la corvée du relevé. Conformément à la loi, ERDF devra indiquer sa consommation à chaque foyer sur un portail. Dans d'autres pays, faciliter ce suivi a conduit à de légères baisses de consommation, notent Les Echos. Moyennant finances, les fournisseurs d'électricité auront également accès à ces données, ce qui devrait par exemple leur permettre de proposer des tarifs différenciés selon les horaires. A condition que le client ait accepté qu'ERDF collecte et partage le détail de sa courbe de consommation.

Le coût du projet Linky – 5 milliards d'euros – devrait être remboursé en 20 ans. En grande partie grâce aux économies réalisées sur la relève des compteurs et les interventions à distance, ainsi qu'à la réduction des volumes fraudés.

ERDF