Olivier Ondet (Orange Business Service) "Plus de 10 millions d'objets connectés sont gérés par la branche pro d'Orange"

700 salariés de l'opérateur tricolore travaillent dans l'Internet des objets et le traitement de données, révèle Olivier Ondet, directeur solutions IoT et analytics pour Orange Business Service.

JDN. Orange a intégré en mai 2016 l'alliance LoRa. Comment comptez-vous convaincre les entreprises de passer par vos services pour connecter leurs appareils intelligents alors que de multiples offres existent déjà sur le marché français ?

Olivier Ondet, directeur solution IoT et analytics pour Orange Business Service. © Orange Business Service

Olivier Ondet. Nous sommes déjà un acteur important de l'IoT en France. Notre offre dédiée aux entreprises, Datavenue, collecte et gère les données de plus de 10 millions d'objets connectés. Ce chiffre est en forte croissance : en novembre 2015, il n'était que de 8 millions. 700 salariés d'Orange travaillent dans le domaine de l'Internet des objets et de l'analyse de data.

 

Qui sont vos principaux clients ?

Orange dans son ensemble développe une offre IoT pour les particuliers et une pour les entreprises, qu'Orange business service (OBS) est chargée de gérer et de développer. Notre PDG Stéphane Richard a fixé l'objectif de 600 millions d'euros de chiffre d'affaires dans les objets connectés en 2020 dans le monde, dans le cadre du plan Ambition 2020. La moitié de ce résultat devrait être réalisé par la branche BtoB de la société, l'autre par sa branche grand public.

Le plus gros de la clientèle IoT de la branche pro d'Orange est composé d'entreprises qui veulent connecter leur flotte de véhicules. OBS a racheté en avril 2015 la société tricolore Ocean, spécialisée dans cette activité. Nous avons intégré cette nouvelle filiale au sein de notre division Orange application for business, spécialisée dans l'Internet des objets et la gestion de données. Nous avons aujourd'hui plus de 5 000 clients sur ce segment de marché. Plus de 2 millions de véhicules sont reliés à nos réseaux.

 

Quel stade de déploiement de l'IoT vos clients professionnels ont-ils atteint ? Celui du proof of concept ou de l'industrialisation ?

"Plus de 2 millions de véhicules sont reliés à nos réseaux"

Cela dépend des secteurs. Les entreprises qui installent des boîtiers connectés dans leur flotte de véhicules ont déjà industrialisé le process. Nous travaillons également depuis 2013 avec Harmonie Mutuelle. Ce groupe mutualiste commercialise à grande échelle un boitier connecté de téléassistance baptisé Phony, qui permet aux personnes âgées vivant à domicile d'avertir facilement leurs proches en cas de problème.

L'un de nos premiers clients à avoir utilisé les objets connectés à grande échelle est Manitowoc. Nous avons commencé il y a plus de deux ans à connecter les grues à tour fabriquées par sa filiale, les grues Potain, mais aussi leurs grues mobiles Grove. Aujourd'hui, plus d'un millier de ces machines sont capables de collecter et de transmettre une vingtaine de paramètres. D'autres clients, notamment dans la smart city, sont encore en phases de test.

 

Qui sont vos concurrents sur le marché de l'IoT ? Les opérateurs ? Les spécialistes du cloud comme Amazon web service ?

"Nous essayons d'avoir une approche axée métier avec notre clientèle"

Nous avons développé puis industrialisé en novembre 2015 une offre baptisée Datavenue, qui propose à nos clients des services IoT de bout en bout. Via notre solution Live objects, les professionnels peuvent acheter des objets connectés, mais aussi les connecter sur nos réseaux, les piloter à distance, stocker leurs data, les analyser et les croiser avec d'autres bases de données grâce à notre système Flexible data.

Mais nos clients peuvent n'utiliser qu'une partie de nos services. Certaines entreprises ont par exemple recours aux services d'Amazon web service pour stocker leurs données mais utilisent des capteurs Orange et notre réseau GPRS ou LoRa pour faire transiter ces data. Nous sommes donc à la fois concurrents et partenaires des autres sociétés du secteur.

Nous essayons d'avoir une approche axée métier avec notre clientèle, de développer pour eux des applications qui correspondent à leurs besoins propres et d'intégrer nos système directement au sein de leur plateforme informatique.

 

 

Orange / Réseaux