L'UE fait le ménage dans les sites de sonneries pour mobiles

L'Union européenne a contraint 54 sites de téléchargement de sonneries pour mobiles à fermer et 150 à modifier leurs pratiques commerciales et publicitaires. La commission chargée de la consommation enquêtait depuis juin 2008 sur 301 sites en Europe faisant l'objet de plaintes pour arnaques, notamment à l'adresse d'adolescents. La commission reproche à la grande majorité de ces sites d'avoir trompé leurs clients en faisant croire que les sonneries étaient gratuites. Si l'Autriche traîne encore à sanctionner les sites épinglés par la commission, l'Italie a déjà infligé des amendes d'un montant total de 2 millions d'euros à 9 sociétés : Telecom Italia, Vodafone, Wind, Dada, Zed, H3G, Zeng, Fox Mobile et Tutto gratis.

Juridique