Vers une baisse du prix des appels sur mobiles ?


Les opérateurs se factureront moins chers les terminaisons des appels mobiles. Ce qui devrait logiquement bénéficier au consommateur.

Une semaine après avoir reçu le feu vert de Bruxelles, l'Arcep vient d'annoncer sa décision de diviser par deux le prix des terminaisons mobiles que se facturent les opérateurs entre eux pour acheminer un appel de leur abonné sur le réseau d'un  opérateur concurrent.  Des prix évidemment répercutés par les opérateurs à leurs abonnés.

Cette baisse se fera en deux temps. D'abord au 1er juillet 2009, le prix des terminaisons d'appels passeront de 6,5 à 4,5 centimes la minute pour Orange et SFR, et de 8,5 à 6 centimes la minute pour Bouygues Télécom. Un an plus tard, le 1er juillet 2009, ces tarifs passeront à 3 centimes la minute pour Orange et SFR et à 4 centimes pour Bouygues Télécom. Ce qui représente une baisse de près de 55 % des revenus de terminaison d'appel pour les deux principaux opérateurs, et de 47 % pour Bouygues.

En prenant cette décision, le régulateur compte rapprocher ces tarifs des coûts réels d'interconnexions qu'ont à supporter les opérateurs. Selon lui, un opérateur "efficace" en 2008 subit un coût de 1 à 2,9 centimes d'euros par minute. Les opérateurs, franchement hostiles à cette décision, sont directement touchés au portefeuille.

Selon Franck Esser, le PDG de SFR, cette décision entraînera un manque à gagner d'un demi-milliard d'euros aux opérateurs mobiles sur les deux prochaines années. Mais avant de dire si cette mesure profitera aux consommateurs, il reste à voir si les opérateurs ne contrebalanceront pas ce manque à gagner sur la facture de leurs abonnés.

Orange / SFR