L'Elysée s'inquiète de l'entrée de Free sur le marché mobile


L'Elysée craint les menaces des opérateurs quant aux conséquences sur les emplois dans le secteur des télécoms si Free cassait les prix du mobile.

Le lobbying des opérateurs qui militent contre l'arrivée d'un quatrième acteur dans le mobile a-t-il fait son effet ? En tout  cas, le président de la République lui-même semble moins persuadé de l'intérêt d'ouvrir le marché. Surtout si le nouvel entrant se distingue en cassant les prix. "Je suis assez sceptique et réservé sur le choix d'un quatrième opérateur de téléphonie mobile. Car le prix le plus bas n'est pas forcément le meilleur", aurait-il déclaré, selon l'AFP, mardi 15 septembre lors d'une réception avec des députés UMP.

Une réflexion qui vise en particulier Iliad, dont le patron, Xavier Niel, a promis de diviser par deux la facture des abonnés mobiles s'il obtenait cette licence. Malgré les divergences entre l'Elysée et Matignon, plutôt favorable à une ouverture du marché à la concurrence, qui ont longtemps freiné ce dossier, l'appel d'offres pour l'attribution de la quatrième licence 3G finalement été lancé le 1er août. Les candidats ont jusqu'au 29 octobre pour y répondre.

Face à la menace de Free, parti favori dans cette course à la licence, France Télécom, SFR et Bouygues Télécom ont laissé planer le risque d'une baisse de valeur du marché, et donc de licenciements, si Free venait à casser l'équilibre actuel du marché du mobile.

Le candidat retenu devra débourser 240 millions d'euros. Le gouvernement avait d'abord fixé le prix à 206 millions, avant de le relever en juin (Lire l'article Le prix de la quatrième licence 3G est réévalué, du 16/06/09). Une hausse jugée insuffisante par France Télécom (Lire l'article : France Télécom veut attaquer le prix de la quatrième licence, du 17/06/09), qui a attaqué la France pour "aide d'Etat" devant la Commission européenne, aidé par SFR et Bouygues Télécom. En 2000, les trois opérateurs mobiles en place avaient payé 619 millions d'euros chacun, mais pour un lot de fréquences trois fois plus important.

3G / Iliad