La concurrence de Free et SFR impacte les résultats de France Telecom

La concurrence accrue sur l'ADSL et la téléphonie fixe ainsi que la répercussion de la TVA impactent l'activité de FT.

France Telecom a publié ses résultats pour  les 3 premiers mois de l'année avec des ventes à l'équilibre à 11,23 milliards d'euros de revenus (+0,4%) et une marge à 33,3% (-1,3 point). L'Ebitda est conforme aux prévisions des analystes à 3,7 milliards d'euros. Le nombre de clients du groupe est néanmoins en progrès de 7% sur un an à périmètre comparable avec 215,9 millions d'abonnés au 31 mars 2011, tiré notamment par une croissance de 25% des mobiles en Afrique et au Moyen-Orient.

 

En France, où France Télécom continue de réaliser la moitié de son chiffre d'affaire et de ses bénéfices, les ventes sont en baisse de 2.5% à périmètre comparable, pour un total de 5.62 milliards d'euros. France Telecom explique cette baisse par la concurrence de SFR et de Free (Iliad) dans le mobile et dans le fixe, son marché historique. Ces derniers ont également sortis de nouvelles box ADSL, faisant ainsi apparaitre celle d'Orange comme vieillissante.  Malgré cela, le marché Français reste "assez dynamique" pour Gervais Pélissier, directeur financier du groupe.

 

France Telecom explique également ces résultats par l'impact défavorable de la hausse de la TVA  mise en place le 1er janvier 2011, ainsi que par des tensions en Egypte, en Cote d'Ivoire et en Tunisie. Le  groupe reste malgré tout optimiste et compte sur ses nouvelles offres et sur le bon accueil des offres quadruple-play, pour redresser la barre au prochain  trimestre. Une revue stratégique des actifs est en cours même si le groupe a exclu toute cession en Espagne, en Pologne et bien sur en France. Des projets d'investissement, comme celui d'une prise de participation dans l'activité "blogs" de la radio Skyrock, sont également  à l'étude. Enfin, et surtout, France Telecom compte doubler ses ventes dans les pays émergents d'ici 2015.

 

Orange / Free