Google part en guerre contre Apple pour imposer Google Voice


Pour Google, Apple refuse d'accepter Google Voice sur son iPhone. Mais pour Apple, l'outil de Google n'est tout simplement pas au point.

Accusé de bloquer le portage de l'application Google Voice sur son iPhone, Apple a affirmé vendredi à l'Autorité américaine de régulation des communications (FCC) qu'il travaillait toujours à son intégration dans l'App Store.

Le constructeur est suspecté de bloquer l'outil de VoIP de Google à la demande d'AT&T, son distributeur exclusif aux Etats-Unis. L'opérateur verrait d'un mauvais œil l'utilisation de cette application qui court-circuiterait ses propres offres de téléphonie mobile. AT&T a bien entendu nié avoir fait une telle demande à Apple. Le fait qu'Apple travaillerait actuellement sur un service concurrent de Google Voice est aussi avancé pour expliquer pourquoi Apple ne semble pas pressé d'accepter l'outil de Google sur sa plate-forme. Ce dernier considère en effet qu'Apple a clairement «rejeté» Google Voice.

De son côté, Apple évoque en effet s'être engagé auprès d'AT&T pour interdire sur l'iPhone tout outil de VoIP profitant du réseau de l'opérateur. Cependant, il rappelle que Skype est déjà disponible sur l'App Store, et utilisable sur les réseaux Wi-Fi. Selon Apple, Google Voice pose tout simplement deux problème en l'état : il altère l'expérience utilisateur sur l'iPhone en remplaçant certaines fonctions du terminal  et renvoie le trafic du service vers des serveurs de Google, qui n'a pas toujours pas précisé quelle utilisation il comptait faire des données utilisateurs.

Serveurs / Google