Iliad-Free est bien sur les rangs pour racheter T-Mobile US

Xavier Niel a été gagné par le rêve américain. Iliad est sur les rangs pour racheter le 4e opérateur mobile US. Mais l'opération est complexe...

La France est devenue trop petite pour l'ambition de Xavier Niel. Le Wall Street Journal révèle qu'Iliad a réalisé une offre pour acquérir T-Mobile US, le 4e opérateur mobile américain. Une information confirmée dans la foulée par le français qui précise offrir 15 milliards de dollars en cash pour 56,6% du capital.

Iliad s'attaque ainsi à un acteur bien plus gros que lui, valorisé 24,8 milliards de dollars, alors que le français ne pèse "que" 16 milliards. Ce dernier assure toutefois avoir reçu le soutien de banques internationales de premier plan. L'offre en numéraire sera en effet financée sous forme de dette et de fonds propres, Xavier Niel participant personnellement à l'augmentation de capital.

L'affaire est toutefois loin d'être gagnée. T-Mobile US fait déjà l'objet d'une offre de rachat de la part du numéro 3 du secteur, Sprint, pour un montant de 32 milliards de dollars, soit le double de la valorisation d'Iliad. Mais la fusion de ces filiales de Deutsche Telekom et de Softbank n'est pas gagnée. Si les deux groupes se sont engagés dans le processus, les Autorités américaines pourraient bien représenter un obstacle infranchissable. Ces derniers désirent que 2 opérateurs de taille subsistent face aux leaders du secteur (AT&T et Verizon), afin de favoriser la concurrence.

L'offre d'Iliad pourrait donc offrir une alternative à Deutsche Telekom en cas de refus du rachat par Sprint par la FCC et le ministère de la Justice.

T-Mobile US a réalisé un chiffre d'affaires de 26 milliards de dollars en 2013, pour 5,3 milliards d'Ebitda et 35 millions de résultat net. L'opérateur connaît notamment une forte hausse de ses abonnés à +7,6 millions de clients sur les 15 derniers mois. Il a ainsi dépassé les 50 millions d'abonnés au deuxième trimestre.

Free / Iliad