L'UFC accuse Free de rétention de données personnelles

L'UFC-Que Choisir attaque Free pour la troisième fois en cinq mois. Selon le site de "L'Express", l'association de consommateurs aurait saisi la Cnil après avoir constaté que le FAI ne permettait pas à ses usagers d'accéder aux données personnelles qu'il collecte sur eux. Sept autres entreprises sont concernées, dont quatre dans le secteur de la distribution (Casino, Champion, Monoprix, Sephora), un autre dans les télécoms (Tele2Mobile) ainsi que les sites de VirginMega et du e-marchand Becquet.

"Nous avons effectivement déposé ces huit plaintes. Contre Free, nous avons plusieurs procédures en cours relatives à l'assistance téléphonique, l'offre triple play, la hotline. Une procédure au pénal est en cours d'instruction, une autre en vue de la suppression des clauses abusives et deux procédures menées par les associations locales devant les juges de proximité", précise à "L'Express" Catalina Chatellier, juriste à l'UFC

Free