Les contrats de l'équipe de France de football Le nouvel équipementier versera 320 millions d'euros

pour l'instant, c'est encore adidas qui fournit l'équipe de france.
Pour l'instant, c'est encore Adidas qui fournit l'équipe de France. © Adidas

C'est une mini-révolution. L'équipe de France disputera son dernier Mondial en Adidas en 2010. En 2011, le maillot des Bleus changera de fabricant. L'année dernière, la Fédération française de football (FFF) a organisé pour la première fois un appel d'offres pour son maillot et a habilement joué sur la rivalité entre Nike et Adidas (jusque là, Sportfive, le spécialiste européen de la gestion des droits sportifs, négociait directement le contrat de sponsoring pour la Fédération et Adidas raflait la mise depuis 1972). Avec le contrat Nike, c'est une pluie d'euros qui va s'abattre sur la FFF. L'équipementier lui versera 320 millions d'euros sur la période 2011-2018, soit 42,6 millions d'euros par an, plus une dotation en équipements de 2,5 millions d'euros annuels et des primes de résultats lors des grandes compétitions internationales. Avec ce contrat, la FFF augmente de plus de 300% ses revenus tirés de sa tunique étoilée, valorisée seulement 10 millions d'euros par an en 2004.

Du coup, le maillot de l'équipe de France devient le plus cher de la planète, reléguant le maillot anglais loin derrière, avec 30 millions d'euros par saison. Au moment de sa signature en 2008, tous les observateurs saluait la bonne opération de Nike. Car par rapport à ses voisins, la France apparait encore comme un marché prometteur. Adidas n'a vendu en 2006 que 500 000 maillots de l'équipe de France contre 1,5 million pour la Mannschaft allemande. Mais entre-temps, l'équipe de France a échoué à l'Euro 2008 et sa qualification pour le Mondial 20010 est loin d'être acquise. Et la crise est venue ajoutée son grain de sel.

Sport Business