Les contrats de l'équipe de France de football Les Bleus jouent à domicile, c'est moins risqué... financièrement

les droits de diffusion débouchent sur un véritable imbroglio contractuel.
Les droits de diffusion débouchent sur un véritable imbroglio contractuel. © Canal + / Eric Bretagnon

Pour commercialiser les droits télé des matchs de l'équipe de France, la Fédération tombe sur un os. S'il elle dispose bien des droits sur ses Bleus et de leurs adversaires quand elle joue à domicile, elle ne dispose par de ceux de l'équipe d'Italie ou de la Suède quand elle joue à l'extérieur. Une situation qui a conduit la FFF à vendre à TF1 les droits des matchs de l'équipe de France, dont ceux disputés à l'extérieur, alors qu'elle ne les possédait pas totalement, moyennant 45 millions d'euros par an. Car pour garantir la fourniture de toutes les rencontres de l'équipe de France, la FFF doit en acquérir les droits auprès de la fédération invitante ou d'un intermédiaire.

Un intermédiaire qui se trouve être le plus souvent, là encore, l'incontournable Sportfive. La FFF a d'ailleurs été régulièrement épinglées par la Cour des comptes pour l'opacité de leurs accords. Et pour cause. La Fédération ne connaît pas le prix que Sportfive verse aux autres fédérations, tandis que l'entreprise filiale du groupe Lagardère connaît celui que TF1 verse à la FFF : c'est elle, en vertu d'un autre contrat, qui le négocie. Et selon Jean-Pierre Escalettes, il arrive que sur 5 millions d'euros que TF1 verse à la FFF pour un match, la FFF est contrainte d'en dépenser 4,5 pour acheter les droits du match... à Sportfive. Pour mettre fin à ce numéro d'équilibriste, la Fédération a donc décidé de jouer tous ses matchs à domicile depuis la saison 2007-2008.

Tf1 / CANAL +