Les Gourous de la com', les meilleurs extraits Dans l'ombre du pouvoir

Les batailles de communication sont avant tout des guerres d'influence. Euro RSCG et Stéphane Fouks, l'un de ses dirigeants, se sont fait une spécialité de placer et de débaucher leurs hommes au cœur du pouvoir. Exemples.

 

« Euro RSCG ne fait pas que conseiller la stratégie des grands de ce monde, l'agence va jusqu'à recruter et à s'implanter physiquement dans tous les lieux de pouvoir. À chaque changement de gouvernement, ou quand un ministre fait ses cartons, Euro RSCG fait son marché. L'agence, que des détracteurs surnomment parfois "Manpower", tente de recruter les futurs cadres au chômage afin de bénéficier de leur expérience des cabinets ministériels. Gilles Finchelstein, un des consultants les plus proches du couple DSK-Anne Sinclair, a ainsi été cueilli à sa sortie du cabinet de Pierre Moscovici, en 2002. Et début septembre 2010, alors que le ministre de la Défense, Hervé Morin, se prépare à quitter le gouvernement, sa conseillère en communication, Stéphanie Prunier, est recrutée comme partner chez Euro RSCG. Inversement, la maison aime que ses recrues s'installent quelques années dans les cabinets ministériels.

"Un ancien consultant d'Euro RSCG est même devenu ministre : Benoist Apparu, nommé en juin 2009 secrétaire d'Etat au Logement."

En 2010, les chargées de communication de l'UMP et du PS, respectivement Gwladys Huré, qui suivra ensuite Xavier Bertrand au ministère du Travail, et Marie-Emmanuelle Assidon, sont d'anciennes consultantes d'Euro RSCG. Tout comme ceux des ministres ou ex-ministres Frédéric Mitterrand, Valérie Pécresse ou Bernard Kouchner. Mieux, un ancien consultant d'Euro RSCG est même devenu ministre : Benoist Apparu, nommé en juin 2009 secrétaire d'État au Logement. En 2002, il avait d'abord reçu la bénédiction de Fouks pour entrer au cabinet de Xavier Darcos, alors ministre de l'Éducation nationale. Avec promesse de pouvoir revenir une fois la parenthèse politique refermée. »

Euro RSCG / Xavier Bertrand