La maintenance de l’outil industriel, un vrai facteur pour la compétitivité énergétique

A l’heure du débat sur la compétitivité de la France, la politique énergétique apparaît comme un véritable levier économique pour pallier le déclin qui touche le secteur industriel français.

La compétitivité énergétique ne se mesure pas uniquement par le prix des énergies et de leurs acheminements, mais prend en compte d’autres critères comme leurs disponibilités, la qualité de fourniture, le respect du mix éner­gétique en plus des aspects environnementaux. La France, grâce à son parc nucléaire, à ses réseaux de transport et de distribution bien développés arrive à proposer de l’électricité à des tarifs compétitifs avec un accès aisé à cette énergie, toutefois les problématiques énergétiques que posent l’énergie nucléaire en en terme d‘impact sur l’environnement risquent, dans les années à venir, de faire diminuer l’utilisation de cette énergie. Aussi la France ne pourra-elle pas rivali­ser sur le marché mondial avec les tarifs des énergies fossiles.
A défaut d’amorcer une révolu­tion énergétique comme celle que connaissent les Etats Unis depuis 2007 avec l’exploitation du gaz de schiste, la France doit se tourner vers des solutions d’optimisation de sa politique énergétique. A ce titre la détention d’un outil indus­triel moderne, performant et éco­nome peut s’avérer être une arme redoutable pour lui permettre de gagner en compétitivité.
Cet outil industriel englobe toutes les installations et équipements tout au long de la chaine de valeur des énergies : Réseaux de trans­port et de distribution, liaisons et canalisations, transformateurs et stations de compressions, cen­trales, …
Mais quelle solution pour entre­tenir cet outil industriel, le déve­lopper en fonction de la demande tout en limitant son impact envi­ronnement et garantir la continui­té la qualité de la fourniture des énergies ?
La GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) semble répondre parfaitement à ce be­soin.

La GMAO, levier de gestion d’un outil industriel optimisé

La GMAO est un système d’infor­mation de gestion et de pilotage de la maintenance qui va assurer, dans le domaine de l’énergie, une bonne disponibilité de l’outil in­dustriel et une bonne fiabilité lors de son fonctionnement.Étant donné la masse d’informa­tions à traiter quand il s’agit de maintenance de patrimoines in­dustriels de la taille de ceux des acteurs du secteurs de l’énergie, la présence d’outils informatiques pour le traitement de ces données (saisie, stockage, reporting…) est indispensable.
Les principales fonctionnalités de GMAO utilisées pour la mainte­nance de l’outil industriel sont les suivantes :
• L’inventaire du patrimoine industriel, sa localisation et ses caractéristiques techniques,
• La gestion de la maintenance corrective de ce patrimoine (de­mandes d’interventions, ordre de travaux…),
• La gestion de sa maintenance préventive,
• La gestion des investissements (durabilité, coût de fonctionne­ment, amortissement…),
• Les indicateurs clés de perfor­mance pour le pilotage et comme moyen d’aide à la décision.L’AFIM (Association Française des Ingénieurs et responsables de la Maintenance) recense environ 60 progiciels de GMAO proposés par 53 éditeurs sur le marché fran­çais. L’intégration de la GMAO au système d’information de l’entre­prise a amené les éditeurs de pro­giciels de gestion intégrée à pro­poser des modules GMAO au sein de leur offre. Cependant l’intérêt de prendre ce type de solutions par rapport à la mise en place d’un progiciel de GMAO dédié fait tou­jours débat.Suite à l’évolution du cadre législatif qui régit le marché de l’énergie, un acteur majeur du secteur a lancé un projet de renouvellement de son parc d’équipements en vue de la construction d’un réseau intelligent (SmartGrid).
Ce contexte d’évolution de patrimoine a exigé de cet acteur de réadapter sa politique de maintenance et de gestion des interventions, notamment à travers la refonte de son système d’informations de gestion des interventions dans l’objectif de préparer la mise en place de ces nouveaux équipements et la mise en place d'un nouveau système de facturation des clients.

Eco réelle analyse