Est-il encore possible de capter l’attention des consommateurs ?

Les sources de distraction se sont considérablement développées, à tel point qu’il est devenu difficile pour les marques de générer le même niveau d’attention auprès des consommateurs.

Les consommateurs ont désormais accès à des moyens simples pour ne pas être exposés à la publicité, comme regarder un autre écran connecté en attendant qu’elle se termine ou passer plus vite le spot, sans parler des adblock qui font de plus en plus d’adeptes.

Devant ce nouveau paradigme, il est nécessaire d’envisager toutes les possibilités, sans négliger les plus évidentes, pour rester présents dans le quotidien des consommateurs

Une étude récente d’IPG Media Labs s’est intéressée aux facteurs  – autres que celui de la créativité – qui influencent l’attention des consommateurs. Fait pour le moins surprenant, l’étude révèle qu’ils sont beaucoup plus attentifs à la publicité lorsqu’ils sont en déplacement, en route vers le travail ou l’école, donc sur leurs smartphones. A l’aune de cette information, il est essentiel de réfléchir à la meilleure façon de toucher les consommateurs sur leur téléphone à ces moments visiblement clés de leur journée.

Comment les marques peuvent s’assurer que leurs campagnes publicitaires seront vues par les bonnes personnes?

Il y a différents moyens de s’assurer qu’une campagne sera diffusée auprès de la bonne cible.  Le retargeting, même dans sa forme la plus simple, peut se révéler très efficace, de même qu’une utilisation optimisée de la data.

En matière de publicité vidéo, il est essentiel de veiller à utiliser les bonnes données. Idéalement, il est même préférable d’utiliser des datas sélectionnées spécifiquement pour la campagne afin de s’assurer que celle-ci atteindra bien sa cible. Le mobile étant devenu un élément incontournable du mix marketing, le ciblage sur l’ensemble des écrans est lui aussi plus que jamais primordial.

Mais d’autres recommandations peuvent aider les marques, comme être présente sur tous les écrans pour correspondre aux nouveaux usages des consommateurs, mais aussi utiliser une création qui corresponde à chaque écran pour s’assurer que la campagne soit lisible par tous. Enfin, il convient de définir des objectifs clairs, en particulier pour ce qui est de la mesure d’efficacité. Il n’est pas nécessaire de tout concentrer sur une mesure immédiate notamment lorsqu’il s’agit d’une campagne de branding. 

Les études mesurant l’efficacité publicitaire ont tendance se calquer sur celles réalisées en TV linéaire et nous pensons que cette approche est tout aussi pertinente en matière de publicité vidéo. A partir du moment où la campagne est de taille suffisante, la méthode peut être appliquée à n’importe quel écran, ce qui permet aux annonceurs de comparer les performances de chaque écran, notamment leur influence sur l’intention d’achat ou la mémorisation.

2014 a été l’année de la maturité pour la publicité vidéo, un mouvement qui se poursuit en 2015. Et les agences ont adopté une approche agnostique quant aux écrans ce qui est extrêmement encourageant pour le développement du marché.

Media / Ciblage