Tout ce qu'il faut savoir avant de construire en Corse

Faire l’acquisition d’une villa en Corse, en bord de mer ou en haute montagne, est un projet séduisant, mais certains font plutôt le pari de la construction sur l’île de Beauté. Avant de vous précipiter sur le terrain de vos rêves, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les constructions en Corse.

Conquis par la baie de de Santa Giulia, les îles Lavezzi, l'anse de Rondinara, les calanques de Piana, le golfe de Porto ou de Girolata, la réserve naturelle de la presqu'île de Scandola, les pozzines de Cuscione, le désert des Agriates ou le rocher l'Omu di Cagna, vous souhaitez réaliser un rêve et vous installer sur l’île de Beauté ?
Avec ses paysages sublimes à moins de deux heures de vol de Paris, la Corse fait rêver de nombreux Français. Région très touristique grâce à ses 7 ports et 4 aéroports internationaux, certains vacanciers décident de franchir le cap en faisant construire une résidence secondaire en Corse.

Construire ou acheter en Corse ?
Prendre la décision d’acheter une villa en Corse, c’est gagner du temps et éviter toutes les vicissitudes de la construction. Contrairement à l’achat d’une villa, la construction est un investissement personnel beaucoup plus fort et chronophage : il vous faudra attendre environ 3 mois après l’achat pour emménager dans votre villa, contre 2 ans pour trouver un terrain et le construire.
Pourtant, de plus en plus d’acheteurs décident de se tourner vers la construction. Une maison qui vaut 3 millions d’euros sur le marché immobilier Corse est par exemple plus coûteuse que la construction d’une résidence, soit entre 2 et 2,5 millions d’euros. 
De plus, lors d’une éventuelle revente du bien, par exemple pour se lancer dans un nouveau projet, la plus-value est plus avantageuse. L’écart financier est donc nettement en faveur de la construction, à condition d’accepter des mois ou des années de recherche pour le terrain, l’élaboration des plans d’architectes, l’importation des matériaux et la construction de la maison. Dans votre projet de construction, faites-vous conseiller par un bon agent immobilier ou un ami déjà installé depuis plusieurs années qui vous servira de guide. Il est fortement recommandé de débuter vos recherches hors-saison, notamment d’octobre à décembre, pour voir les terrains à froid et découvrir la Corse sous un angle différent. Il faut être vigilant, bien conseillé et ne pas se précipiter sur le premier bien qui vous séduira. Assurez-vous également d’obtenir un permis de construire payé de tout recours. 
Il faut également garder à l’esprit que la Corse n’a pas d’industrie, ce qui signifie que les produits de construction subissent les aléas des transports par bateau. Les coûts de construction en Corse sont donc plus élevés que sur le continent, c’est une spécificité insulaire à prendre en compte avant de vous décider à construire.

En Corse, on ne prêche que des convertis
Une des difficultés de la construction en Corse, c’est de trouver un terrain capable de répondre à un projet de construction validé par la municipalité. Ne vous lancez pas précipitamment, car sur dix terrains repérés, un seul sera constructible !
Trois régions sont actuellement prisées par les acheteurs : l’extrême sud de la Corse (Porto-Vecchio et Bonifacio), Ajaccio et la région de Balagne (l’île Rousse et Calvi). Selon la vie culturelle, l’animation et l’accessibilité de la région, le prix des terrains augmentent. On y trouvera également plus ou moins d’interlocuteurs et de choix pour la construction. Le tissu d’entreprises et de professionnels compétents est, par exemple, plus développé à Porto-Vecchio et Ajaccio qu’en Balagne.
 Dans un souci de préservation des richesses de la faune et de la flore, des merveilleux paysages et des espaces naturels protégés, les architectes corses établissent des plans de construction selon les prescriptions locales d’urbanisme. Un terrain peut nécessiter une construction en bois, tandis qu’un autre exigera de la pierre ou même, dans certains cas, une villa en pierre et bois apparents. C’est une démarche vertueuse qui permet de préserver la beauté de l’île. 
Dans le cas contraire, les contrevenants se heurteront à des refus de permis de construire et des complications (administratives, de main d’œuvre, de matériaux), car les prescriptions d’urbanisme peuvent être très complexes.
Décider de construire sa villa en Corse, c’est prendre le temps d’apprécier le climat doux, les paysages sublimes et la douceur de vivre de la Corse.

Résidence secondaire