Immobilier : après une année exceptionnelle, le contexte reste favorable en 2017

Dans le secteur immobilier, l'exercice 2016 fut exceptionnel. Le rythme des transactions devrait ralentir un peu cette année, malgré un contexte toujours favorable à l'investissement.

L’année 2016 a été marquée par l’accélération des transactions sur tous les types de biens et dans tout le pays. On peut parler d’année exceptionnelle dans l’immobilier de prestige avec un volume de transactions sans précédent, principalement à Paris, sur la Côte d’Azur et en Corse du Sud. Pour 2017, les prévisions restent optimistes, malgré une probable remontée des taux.

Taux : après la baisse historique, la remontée

L’année dernière, le marché de la résidence principale a été fortement impacté par la baisse des taux : les candidats à l’accession y ont vu s’ouvrir une “fenêtre de tir” dont ils ont voulu profiter avant qu’elle ne se referme. Le marché de la résidence secondaire a lui aussi été impacté, mais dans une moindre mesure puisqu’il s’agit d’un segment sur lequel le recours à l’emprunt est moins fréquent.
Cette année, nous assisterons certainement à une remontée des taux qui pourra “écrémer” le marché d’achats de pure opportunité, sans toutefois que ce phénomène ne vienne affecter significativement le nombre des transactions.

Prix : vers une stabilisation

Au vue de la conjoncture immobilière, il ne faut pas s’attendre à une hausse ou à une baisse significative des prix cette année. Quelques ajustements haussiers ou baissiers sporadiques sont certes à envisager, mais ils seront principalement liés à des problématiques locales (en fonction de l’offre et de la demande, notamment). Pour la grande majorité des transactions, on peut empiriquement tabler sur une certaine stabilité budgétaire.

Investissement : le recours à un expert préconisé

On ne saurait trop rappeler qu’avant d’investir dans un bien immobilier, il est indispensable d’établir un cahier des charges précis (Que voulez vous vraiment ? Quelles sont vos priorités ?) et de visiter un maximum de biens correspondant à ce cahier des charges avant de prendre une décision. Enfin, faire appel à un expert pour ses recherches est une précaution qui peut s’avérer nécessaire.

Résidence secondaire / Immobilier de luxe