Paiement : innover oui, sécuriser encore plus

Aujourd’hui, les consommateurs souhaitent payer via la solution de paiement qui leur correspondent le plus. Mais le sujet de la sécurité ne doit pas être négligé.

La révolution numérique a rendu le monde beaucoup plus petit et a changé la façon dont nous vivons. Nous traversons les frontières comme jamais auparavant et adaptons notre façon d'acheter et de payer nos factures. Avec le smartphone comme fidèle compagnon, où que nous allions, nous désirons être connectés en permanence et souhaitons payer via la solution de paiement qui nous correspond le plus.

Qu'il s'agisse de paiements rapides sans contact dans les transports en commun ou d'achats en ligne depuis chez nous : nous voulons choisir la méthode, l'heure et le lieu qui nous conviennent le mieux. Ces évolutions nécessitent un cadre juridique moderne qui permette aux entreprises et aux consommateurs de profiter de cette myriade de possibilités, en toute simplicité.

La directive européenne sur les services de paiement (DSP2), qui est mise en œuvre par les États membres depuis la mi-janvier, tente de répondre à ces transformations structurelles. Elle vise à moderniser le cadre juridique actuel en fonction du développement des marchés et des technologies, à accroître la protection et le choix des consommateurs et à promouvoir le développement du secteur des paiements.

Bien que ces développements soient sans aucun doute importants, la DSP2 doit être considérée comme faisant partie d'une vision plus large, dans laquelle le secteur des paiements doit garder les consommateurs au cœur de tout ce qu'il entreprend. Cela signifie que, tout en garantissant des niveaux élevés de sûreté et de sécurité, nous devons également veiller à ce que l'expérience consommateur transparente et simple soit préservée, tandis qu’une friction croissante dans l'expérience d'achat pour les consommateurs créerait un obstacle à l'acceptation et à l'adoption.

Les années à venir sont extrêmement stimulantes. Le nouveau paysage du secteur des paiements, dessiné par la modernisation du cadre juridique, propulse les acteurs des moyens de paiements dans une position idéale pour offrir des expériences homogènes aux consommateurs, tant hors ligne qu'en ligne. Il nous permet de continuer à innover pour offrir une sécurité à toute épreuve, grâce à des solutions comme l'intelligence artificielle et la biométrie.

La grande majorité des consommateurs (93 %) préfèrent la biométrie aux mots de passe pour authentifier les paiements ou tout autre service financier. De même, selon une étude récente menée par l'Université d'Oxford sur un grand nombre d'utilisateurs, 92% des professionnels du secteur bancaire souhaitent adopter la technologie biométrique dans les années à venir.

La biométrie et les technologies comportementales réduisent considérablement les difficultés rencontrées par les consommateurs et offrent un moyen plus simple et plus sûr de payer sur tous les canaux. Afin d'accélérer la transition vers cette nouvelle forme d'authentification - en ligne avec les futures exigences européennes de la DSP2 sur l'authentification client forte (SCA) - il sera important de proposer un ensemble de services de sécurité permettant une approche progressive, pour une expérience client améliorée et une sécurité étendue. Avec l'ensemble des banques, des institutions financières et des commerçants, nous accélérons particulièrement l'adoption de la biométrie, afin d'en faire le standard pour l'authentification des paiements numériques d'ici la mi-2019.

Ce sont là de bonnes nouvelles pour le consommateur, mais l'évolution du monde des paiements ne se limite pas aux technologies de pointe. Les paiements par carte restent essentiels en Europe, et les consommateurs y sont fidèles, que ce soit en magasin, en ligne ou via des applications mobiles. Il est donc crucial de sécuriser les utilisateurs par des prestations annexes associées à la carte, notamment liées à la fraude. C'est important pour les entreprises de garder cela à l'esprit, d'autant plus qu'à l'ère du digital, une simple pression du doigt peut suffire à effectuer un achat.

Pour offrir au consommateur le plus large choix possible, il faut donc trouver un équilibre subtil entre sécurité, fiabilité et expérience consommateur. La confiance est de la plus haute importance ici, et qu'il s'agisse de nouvelles solutions telles que la tokenization ou la biométrie, il faut rester centré sur le consommateur.

En définitive, ce sont cette confiance et cette fiabilité qui façonneront le paysage européen des paiements et, dans un environnement de plus en plus concurrentiel, ce sont ceux qui maintiendront les consommateurs au cœur de leurs activités qui prospéreront.

Fintech

Annonces Google