Confidentiel : la fintech d'expertise comptable SmallBusinessAct lève 1,1 million d'euros

Après cinq années de R&D et un pilote avec 160 entreprises partenaires, SmallBusinessAct lance officiellement sa solution mobile à destination des start-up et PME.

SmallBusinessAct vient de boucler une levée de fonds de 1,1 million d'euros auprès des membres de son conseil d'administration, avec une participation majoritaire d'Hervé Lescure. Ce tour de table intervient un peu plus d'un an après une autre levée de deux millions d'euros auprès des mêmes investisseurs.

SmallBusinessAct a lancé officiellement en octobre, après deux ans de pilote avec 160 clients, sa solution 100% mobile d'expertise-comptable qui repose sur une technologie big data baptisée Databoost. "Nous allons chercher l'information en temps réel dans l'entreprise pour une expertise qui aide le chef d'entreprise dans sa gestion au quotidien et pas seulement une fois par an", explique François Mihelic, CEO. Le service "Cash Control" donne ainsi accès à la trésorerie prévisionnelle de l'entreprise, à un échéancier fournisseur et à un outil de relance clients.

En plus de la brique technologique, un coach de gestion accompagne les clients

Au-delà de la brique technologique, SmallBusinessAct ajoute une couche de services avec la mise à disposition d'un coach de gestion, qui aide les chefs d'entreprise à mieux analyser les indicateurs de la solution.

D'où le besoin d'agrandir l'équipe, qui compte aujourd'hui 17 collaborateurs. La start-up propose enfin à ses clients –TPE, PME ou start-up- de produire leur comptabilité au fil de l'eau. Utile notamment pour demander un crédit au milieu de l'année fiscale.

1,4 million d'euros de chiffre d'affaires en 2016

Lauréate de SFR Jeunes talents, SmallBusinessAct bénéficie du soutien de l'opérateur qui lui offre de la visibilité et pousse son offre auprès de ses clients professionnels. La start-up, qui se monétise par abonnements (à partir de 149 euros par mois), espère séduire plus de 500 clients d'ici la fin de l'année et enregistrer un chiffre d'affaires de 1,4 million d'euros. "Nous serons rentable fin 2017 et espérons nous internationaliser l'année suivante", prévoit François Mihelic.

Et aussi :

 

Levée de fonds / Fintech