Goldman Sachs bientôt dans la course aux bitcoins ?

Goldman Sachs bientôt dans la course aux bitcoins ? La banque américaine étudie la possibilité de permettre aux investisseurs d'échanger leurs cryptomonnaies sur une place de marché dédiée.

Lloyd Blankfein et Jamie Dimon ont beau diriger les deux plus grosses banques américaines, ils ont un point de vue diamétralement opposé sur un sujet : les cryptomonnaies. D'un côté, le CEO de JP Morgan a  dévoilé tout son mépris pour les bitcoins et autres monnaies virtuelles, les traitant de "fraude", une "bulle" qui risque d'éclater et d'entraîner une nouvelle crise, tout comme la crise des tulipes des Pays-Bas au 17ème siècle. Il est même allé plus loin, en promettant de licencier tout employé de la banque qui se livrerait à ce type de trading. De l'autre, le patron de Goldman Sachs semble voir là une opportunité à laquelle il est difficile de résister. La banque américaine serait ainsi en train d'envisager de lancer une place de marché dédiée au bitcoin et autres cryptomonnaies.

Le projet en est encore à un stade préliminaire, selon le Wall Street Journal, mais la banque pourrait en tout cas relancer le débat intense qui entoure ces nouveaux produits. Les cryptomonnaies dépendent d'un réseau informatique décentralisé et n'ont donc pas besoin d'un intermédiaire bancaire. Certains pays ont déjà décidé d'adopter cette innovation financière, comme le Japon, qui vient d'accorder une licence à 11 places d'échanges de cryptomonnaies, ou encore l'Inde et la Suède, qui examinent cette possibilité. De l'autre côté, la Chine, qui était le premier marché des bitcoins l'an passé, a décidé de renforcer drastiquement le contrôle sur ces cyber-monnaies et a interdit leurs échanges en monnaies locales. Un mouvement qui a été suivi par la Corée du Sud, mais aussi les Etats-Unis et le Royaume-Uni, qui ont mis en garde contre les ICO, levées de fonds par les cryptomonnaies.

Le segment des bitcoins et affiliés poursuit sa croissance exponentielle et pèse déjà 73 milliards de dollars

Mais le segment des bitcoins et affiliés poursuit sa croissance exponentielle et pèse déjà 73 milliards de dollars, ce qui pousse de plus en plus les banques à prendre en considération ce marché en plein essor. De ce point de vue, Goldman Sachs ambitionne d'être la pionnière et de prendre un temps d'avance sur ses concurrentes pour tirer le mieux profit de cette nouvelle source de revenus. Car la compétition fait déjà rage : plusieurs start-up se sont lancées et ont même levé plus de 1,3 milliard de dollars lors de levées de fonds non régulées (ICO) dans les trois derniers mois.

L'opportunité est évidente pour les banques, celle de profits rapides et à moindres frais, une fois l'écosystème en place. Néanmoins, les risques sont nombreux : le marché est encore très volatile, ce qui signifie qu'elles pourraient subir d'importantes pertes en cas de retournement de marché. D'autre part, les soupçons de manipulation et de blanchiment grâce aux bitcoins se multiplient, si bien que le régulateur est très vigilant. Mais les innovations se multiplient : Bitwise AM, une startup basée à San Francisco, a déposé une demande d'enregistrement d'un fonds indiciel de bitcoin, un Vanguard des cryptomonnaies. Et un ancien trader de Fortress Investment Group est en train de monter un hedge fund de 500 millions de dollars afin d'investir dans les monnaies virtuelles. Une chose est sûre : que les banques américaines décident de sortir du bois ou non, les prétendants au marché des cryptomonnaies devraient se multiplier au cours des prochains mois. En tout cas tant que la bulle agitée par Jamie Dimon n'éclate pas.

Article originel publié sur WanSquare le 03/10/2017.

Offre découverte : WanSquare gratuit pendant 1 mois

WanSquare, média dédié aux coulisses de l’économie et de la finance, s’adresse à tous ceux qui veulent aller plus loin dans le décryptage de l’actualité économique. Paramétrable en fonction de ses besoins, Wansquare délivre en temps réel des informations exclusives et non-conformistes. Profiter de l’offre.

Bitcoins / Fintech

Annonces Google