La Lettre ouverte aux bandits de la finance de Jean Montaldo Les fraudes ont développé les subprimes

"Vous n'auriez pu réussir sans le concours de vide-goussets expérimentés". Par "vide-goussets", Jean Montaldo désigne dans son livre une ribambelle de professionnels peu scrupuleux, voire carrément criminels, dont les agissements ont permis au phénomène des subprimes de prendre une ampleur irréelle aux Etats-Unis. Pour rappel, les subprimes sont ces prêts, généralement à taux variables et non capés, accordés à des ménages aux faibles ressources pour acheter un bien immobilier. Plus les ressources des acheteurs étaient faibles, moins ils étaient solvables et plus le prêt était risqué.

Ces professionnels, donc, sont principalement pour l'auteur "promoteurs, courtiers en prêts, agents immobiliers, notaires ou avocats véreux...", qui pendant une dizaine d'années ont tout fait, y compris commettre des fraudes, pour faire signer des prêts à des familles qui n'avaient pas les capacités de rembourser en cas de hausse des taux.

Des familles dont quelques-unes attaquent aujourd'hui en justice ces professionnels pour les avoir entraîné dans la ruine. Et Jean Montaldo de citer un de leurs avocats : "Les commerciaux du promoteur ont falsifié des documents (...). D'importantes informations étaient truquées ou cachées, dont le montant des revenus, l'évaluation du patrimoine global des acheteurs, ou encore leur endettement."

Etats-Unis / Crise financière