L'Etat actionnaire en 2009 Les entreprises qui lui ont versé des dividendes

En 2009, l'Etat actionnaire a du se résigner à empocher des dividendes moins importants que par le passé, alors que ceux-ci n'avaient cessé de progresser depuis 2003. Ils se sont élevés à 4,9 milliards d'euros l'année dernière, contre 5,6 milliards en 2008.

Mais l'Etat ne peut pas se plaindre. Chez les entreprises où est investie l'APE, le taux de distribution des dividendes par rapport aux bénéfices n'a jamais été aussi élevé puisqu'il atteindrait 59%, contre 40,3 % l'an dernier. Un taux correspondant à ceux observés pour les entreprises du Cac 40, mais en décalage complet avec le souhait de Nicolas Sarkozy de minorer la rémunération des actionnaires, au profit de l'investissement et des salariés.

 

La majeure partie de ces dividendes provenait presque exclusivement des entreprises cotées. L'année dernière, il perçu en actions une partie des dividendes versés par France Télécom (242 millions d'euros) et GDF Suez (625 millions d'euros), ce qui a accru son poids dans ces entreprises. En revanche EDF a versé les 1,9 milliard d'euros de dividendes qu'il devait à l'Etat en espèces sonnantes et trébuchantes. Les autres dividendes des participations de l'Etat n'ont représenté que des sommes comprises entre 58 et 325 millions d'euros. 

Etat actionnaire