Les meilleurs extraits de "Warren Buffett. L'effet boule de neige" Bill Gates, un prophète chez l'oracle

bill gates, patron de microsoft.
Bill Gates, patron de Microsoft. © SdP Microsoft

Régulièrement, Warren Buffett réunit proches et grands professionnels pour parler économie, bourse et investissement dans un cadre informel surnommé le Buffet Group. En 1991, Bill Gates, devenu ami de celui que l'on surnommera bientôt l'Oracle d'Omaha, y participe pour la première fois. Et il livre une vision stupéfiante de vérité de ce que deviendra bientôt le monde du business alors que l'Internet vient à peine de s'ouvrir au public.

 

« Arrivé tardivement parce que son nouvel hydravion avait été retardé par le brouillard, Bill et sa compagne, Melinda French, se glissèrent discrètement dans la salle par la porte de derrière. Melinda pensait qu'ils allaient partir tôt. Cependant, après la quatrième diapositive, elle réalisa qu'ils allaient peut-être rester, en fin de compte. Tom Murphy et Dan Burke, qui figuraient tous deux au conseil d'IBM, parlèrent des raisons pour lesquelles IBM, leader du hardware, n'était pas devenue leader du software. Buffett déclara : "je pense que nous avons là quelqu'un qui peut ajouter un petit quelque chose à cette discussion." Tout le monde se retourna et vit Bill Gates. La conversation se poursuivit. (...)

Après un temps, Buffett demanda à chacun de désigner son action préférée.

Et Kodak ? demanda Bill Ruane. Il regarda vers Gates pour voir ce que ce dernier dirait.

"Kodak est fichu", déclara Gates.

Personne, dans le Buffett Group, ne savait que la technologie digitale mettrait fin aux appareils argentiques. En 1991, même Kodak ne savait pas qu'il était fichu.

"Bill pense probablement que toutes les chaînes de télévision vont se faire massacrer", déclara Larry Tisch, dont la compagnie, Loews Corp., avait des parts dans le réseau CBS.

Dès 1991, Bill Gates prédit le pire pour Kodak et prévoit la convergence TV et Internet.

"Non, ce n'est pas aussi simple", déclara Gates. "La manière dont les chaînes créent et diffusent les émissions est différente des films pour caméra ; rien ne va intervenir pour changer fondamentalement cela. On verra quelques pertes lorsque les gens choisiront la variété, mais les réseaux possèdent les contenus, et ils peuvent les réutiliser. Les chaînes seront confrontées à un défi intéressant lorsque le média télévisé sera transféré à l'Internet. Mais ce n'est pas comme la photographie, où l'on se débarrasse du film, si bien que savoir comment fabriquer des films perd toute pertinence." »

Devenir riche / Hommes les plus riches