Les victimes de Madoff témoignent "Je ne m'y connaissais pas, j'ai fait confiance à cet homme aimable"

« Cher juge Chin,

Il y a 21 ans, mon mari a investi les économies d'une vie chez Bernard Madoff. Deux semaines plus tard, il décédait d'une crise cardiaque. Peu de temps après l'avoir enterré, j'ai rencontré Bernard Madoff. Il semblait être un homme bon et naturel. Il m'a pris par les épaules, m'a assuré que mon argent était en sécurité et que je n'avais pas à m'inquiéter.

Je dois admettre que je ne m'y connaissais pas du tout en finances et que j'ai fait confiance à cet homme aimable. Je lui ai confié l'assurance-vie de mon mari et l'argent qu'il nous avait laissé à moi et à mes enfants.

Je suis retourné travailler et pendant 15 années j'ai soutenu ma famille. A ma retraite, j'ai transféré l'argent de mon épargne salariale, de mon épargne retraite et mes indemnités sur mon compté d'épargne retraite géré par Madoff. J'ai continué à me sentir parfaitement en sécurité malgré quelques alertes, qui étaient immédiatement clarifiées par la SEC. Elle confirmait que monsieur Madoff était toujours ce qu'il se fait de mieux à Wall Street. (...)

"Monsieur Madoff était ce qu'il se fait de mieux à Wall Street"

Juge Chin, je ne vendrai pas ma maison dans un marché dépourvu d'acheteurs. Je ne pourrai pas tenir la promesse faite à ma petite-fille de l'aider à payer son université. (...) S'il vous plaît, gardez les victimes à l'esprit lorsque vous déciderez du destin de cet homme sans cœur.

Norma Hill  »

Assurance-vie / épargne salariale