Les victimes de Madoff témoignent "La véritable tragédie est la perte de notre fondation familiale"

« Cher juge Chin,

Heureusement mon père est mort le 2 février 2008. Le choc de cette situation lui a été épargné. Il avait 89 ans et a vécu une vie longue et pleine. Ces événements l'auraient détruit. Il a travaillé dur sa vie entière et a eu beaucoup de succès dans l'immobilier. Il n'est pas seulement devenu riche pour la sécurité de sa famille, il était extrêmement philanthropique et a créé une fondation familiale que nous avons utilisée pour créer de nombreux organismes de charité.

La moitié de la fortune qu'il avait accumulée était investie chez Madoff. Les pertes liées à la fraude ont été un désastre pour nous mais heureusement nous avons été assez intelligents pour posséder un portefeuille diversifié.

"Nous ne pouvons plus aider les organisations qui dépendaient de nous"

Ma famille s'en sort bien puisque je ne suis pas retraité et que mes revenus sont confortables. La véritable tragédie pour notre famille et pour notre communauté est la perte de notre fondation familiale. Avec plus de 5 millions de dollars investis chez Madoff, la totalité du capital de la fondation, nous ne sommes plus capables de supporter les différentes organisations qui dépendaient de nous. Cela inclut les banques alimentaires, les refuges pour sans abris, les maisons de retraite, de nombreuses associations juives et un merveilleux programme d'enseignement de sports d'hiver aux handicapés.

David Levin »

Bernard Madoff