Les entreprises qui relocalisent en France Solex relocalise pour bénéficier d'un savoir-faire

Le spécialiste des vélos à assistance électriques Easybike est en passe de relocaliser à Saint-Lô, dans la Manche, une petite partie de la production de ceux vendus sous la marque Solex. 

arnaud montebourg est  d'ores et déjà venu saluer cette relocalisation en
Arnaud Montebourg est  d'ores et déjà venu saluer cette relocalisation en Normandie. © Stephan Adam

"Dès 2014, nous fabriquerons 4 000 pièces en France. Plusieurs partenariats récemment signés nous permettent d'annoncer que plus de 1 000 vélos destinés aux collectivités ou à la location longue durée y seront produits", se félicite Sylvie Woroniecki, la directrice marketing du groupe. 

Si le gros des volumes restera assemblé en Chine, "l'objectif est de multiplier par 10 la production d'ici 3 ans", avance-t-elle. Ce qui nécessiterait la construction d'une nouvelle usine courant 2015.

Rapatrier la production du Solex n'est pas venu sur un coup de tête. C'est grâce au rachat de Mobiky en 2013, un autre fabricant de vélo électrique, que le groupe a choisi Saint-Lô pour Solex. Avec cette acquisition, "nous bénéficions de l'expérience d'un produit à forte valeur ajoutée made in France et d'un bon savoir-faire."

Eco réelle analyse / Location longue durée