Les contrats obsèques concurrencés par les assurances-vie

Sur les 2,5 millions de contrats obsèques existants, 74% sont des contrats en capital. © istockphoto / Thinkstock

Aujourd'hui, la grande majorité des obsèques (80%) reste organisée après le décès. Mais la prévoyance obsèques va se renforcer, prédit le cabinet d'études Précepta. Selon une étude de PGF, numéro 1 français des services funéraires, 81% des personnes sont favorables à l'organisation de leurs obsèques à l'avance.

Pour cela, on peut souscrire un contrat auprès d'une entreprise de pompes funèbres ou auprès d'un assureur. L'association de consommateurs UFC Que Choisir prône d'ailleurs une véritable distinction entre les contrats en prestations et les contrats en capital. "Dans les contrats proposés par les assureurs, le bénéficiaire est un proche qui n'est pas tenu d'employer la somme prévue pour les obsèques. Chez nous, le bénéficiaire est l'entreprise de pompes funèbres", explique Jean Ruelland, le directeur des relations publiques chez PGF.

 D'après la Fédération Française des Sociétés d'Assurance, 414 000 contrats ont été signés en 2009, contre 355 000 en 2008.