Le luxe d'occasion

Sur des sites de revente comme VideDressing, on trouve des sacs de grande marque à prix cassés. © Videdressing

Pour s'offrir une paire de Louboutin ou un sac Vuitton à prix cassé, plus besoin d'attendre la date des soldesLes objets de luxe se démocratisent désormais via le marché de seconde main. Un marché essentiellement centré sur Internet, avec des sites comme Vide Dressing, Vestiaire Collective ou Instant Luxe. Chez Vide Dressing, les transactions sont par exemple passées de 9,5 à 33 millions d'euros entre 2012 et 2014 et le site compte plus de 300 000 acheteurs et vendeurs.

"Les clients sont essentiellement des femmes, de l'étudiante à la collectionneuse quinquagénaire", rapporte Fanny Moizant, la fondatrice de Vestiaire Collective. Les sites se rémunèrent en prenant une commission de 10% à 20% sur les ventes.